Une fierté nommée Mbougar [Contribution]

Mohamed Mbougar Sarr remporte le prestigieux prix Goncourt 2021 pour son roman "La plus secrète mémoire des hommes".

Mohamed-Mbougar-Sarr-prix-Goncourt-2021

...

Mohamed Mbougar Sarr remporte le prestigieux prix Goncourt et non "Gouncourt", comme l'a posté le président de la République du Sénégal (gagné par l'émotion ?) qui a vite fait de rectifier son message de félicitations à ce jeune compatriote. "La plus secrète mémoire des hommes", est ainsi le premier roman d'un Africain au Sud du Sahara consacré. En 1921, "Batouala" de René Maran était bien martiniquais. En 2009, Marie Ndiaye Française d'origine sénégalaise, a été au summum de la littérature francophone avec son œuvre "trois femmes puissantes".

L'originalité et le mérite de Mbougar Sarr résident dans sa jeunesse et cette constance dans l'excellence. L'engagement pour bien faire. Mbougar est un exemple pour toute une jeunesse. Un pur produit de l'école publique sénégalaise au sommet de son art, à force de caractère et de don de soi. C'est ainsi que l'ancien lauréat du concours général sénégalais a multiplié les œuvres de référence.

« Terre ceinte », « La cale » en 2014, « Silence du chœur » en 2017 et « De purs hommes » en 2018. Les fruits du travail remarquablement bien fait fait sont notés. On cite sans être exhaustif : Prix Stéphane Hessel, Prix Ahmadou Kourouma, Grand Prix du Roman métis.

"On m'avertissait : peut-être, ne réussiras-tu jamais en littérature; peut-être finiras-tu aigri ! déçu ! marginalisé ! raté ! Oui possible, disais-je. L'increvable "on" insistait : tu pourrais finir suicidé ! Oui, peut-être mais la vie, rajoutais-je n'est rien d'autre que le trait d'union du mot peut-être. Je tente de marcher sur ce mince tiret. Tant pis, s'il cède sous mon poids : je verrai alors ce qui vit ou est crevé en dessous. Et puis je suggérais à "on" d'aller se faire mettre", fait-il dire à un de ses personnages dans "La plus secrète mémoire des hommes". Des mots forts, puissants. Ses mots. Une leçon de vie.

ADVERTISEMENT

Des mots qui sonnent comme une négation au défaitisme, à la paresse. Un refus de la fatalité. Bravo Mbougar. Désormais vous vous installez davantage confortablement dans le cercle très fermé de nos immortels.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Loi d'amnistie : Samuel Sarr encense le président Macky Sall

Loi d'amnistie : Samuel Sarr encense le président Macky Sall

Les migrants ont envoyé 54 milliards de dollars vers l’Afrique

Les migrants ont envoyé 54 milliards de dollars vers l’Afrique

Ouakam : un homme de 32 ans se donne la mort par pendaison !

Ouakam : un homme de 32 ans se donne la mort par pendaison !

Sadio Mané (Saudi Pro league) : une chute inquiétante

Sadio Mané (Saudi Pro league) : une chute inquiétante

Accident à Ouakam : les populations incendient un taxi suite au décès d'un jeune

Accident à Ouakam : les populations incendient un taxi suite au décès d'un jeune

Naufrage à Saint-Louis : le bilan monte à 45 morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan monte à 45 morts

Ziguinchor : une série de cambriolages et de vols de
motos enregistrée !

Ziguinchor : une série de cambriolages et de vols de motos enregistrée !

Crise scolaire : 7 syndicats en grève générale, jeudi et vendredi

Crise scolaire : 7 syndicats en grève générale, jeudi et vendredi

Mbour: un pêcheur belliqueux condamné à deux ans de prison !

Mbour: un pêcheur belliqueux condamné à deux ans de prison !

ADVERTISEMENT