L’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme pourrait prochainement rentrer au Sénégal. L’interdiction de sortie du territoire français a été levée.

Lamine Diack, bloqué en France depuis cinq ans, pourrait bientôt être de retour chez lui à Dakar. L’interdiction de sortie du territoire français a été levée pour l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, bloqué en France depuis cinq ans, sous réserve du versement d’une forte caution de 500 000 euros, rapporte RFI. Il a été condamné à quatre ans de prison pour son implication dans un réseau de corruption voué à cacher des cas de dopage en Russie. Une deuxième affaire sur l’attribution des Jeux olympiques de Rio-2016 et Tokyo-2020 est en cours. Pourtant, son interdiction de sortie de territoire a été levée fin décembre. Un « Collectif Lamine Diack » vient de lancer depuis quelques jours une levée de fonds pour réunir la somme de la caution nécessaire.

Les 500 000 euros de caution nécessaires à la levée de l’interdiction de sortie de territoire de Lamine Diack ne sont pas encore réunis. Si cette somme, jugée « très importante » par son avocat Me William Bourdon, n’est pas encore réunie, elle pourrait l’être très prochainement.

La défense avait demandé à plusieurs reprises que Lamine Diack puisse retourner dans son pays. Une demande enfin acceptée fin décembre. Selon ses avocats, cela s’explique par le premier contrôle judiciaire qui est tombé après le jugement de septembre dernier, et parce que l’instruction de la deuxième affaire est pratiquement terminée. Me Simon Ndiaye, autre avocat de Lamine Diack, précise que l’âge – 87 ans – et la santé fragile de son client ont aussi joué. Mais le Sénégalais qui est accusé de corruption n’a aucune visibilité sur son retour tant qu’il n’aura pas réuni la somme nécessaire.