Exercice illégale de médecine: 28 structures de santé épinglées

Le ministère de la Santé a mené une enquête auprès de plus d'une centaine d'établissements sanitaires.

Une chambre d'hôpital au service des maladies infectieuses de FANN

La vie des citoyens est en danger, et pour cause. Beaucoup de cliniques privées exercent sans autorisation. Selon une enquête du ministère de la Santé et de l'Action sociale, sur 125 structures (de santé) visitées, 71 étaient en règle, soit 56,8 % et 28 établissements n’avaient pas d’autorisation soit 39,2 %.

Sur les 125 structures, 4 avaient des dossiers en cours au niveau du ministère de la Santé.

L’absence de patience a conduit certains à agir dans l’illégalité, note l’enquête. ‘’Quand les gens déposent ils n’attendent pas d’avoir l’autorisation, parce qu’ils disent que cela prend trop de temps, car, la durée est de deux à trois mois. Et ces quatre structures avaient commencé à fonctionner sans avoir leurs arrêtés qui étaient en cours au niveau du ministère de la Santé’’.

Ces 125 structures de prestation de soins, sont composées, ‘’de 39 cabinets médicaux, 40 cabinets paramédicaux, 25 cliniques, 11 centres de santé et autres qui représentent tout ce qui est illégal.

Il s’agit des postes de santé communautaires, des structures d’accouchement à domicile avec les matrones, des cabinets d'obstétriciens, des structures chinoises.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT