Viols, négligence… : Un programme de protection des enfants lancé à Kaolack

Le programme d’accompagnement des communautés et des systèmes de protection de l’enfant (PACOP SPE) a été lancé vendredi dans la commune de Kaolack (centre), avec l’objectif de contribuer à "améliorer la prise en charge des enfants et des adolescents dans des milieux familiaux stables, naturels ou alternatifs", a indiqué sa coordonnatrice, Sali Bodian Sané à l'APS (Agence de Presse Sénégalaise).

Droit-de-lenfant

"Ce programme intervient dans la protection de l’enfant. Il veut accompagner les communautés et les familles de la ville de Kaolack, afin qu’il y ait une meilleure prise en charge et un développement des enfants", a indiqué Mme Sané, lors de la cérémonie de lancement.

Elle précise que "ce programme d’un budget de 469 millions 416 mille 133 francs CFA concerne les quartiers de Darou Salam Diamagueune, Diamagueune Extension, Sama Moussa et Ndangane", dans la commune de Kaolack (centre).

"Le projet a prévu de travailler avec 150 familles, 628 enfants, une centaine de jeunes, des structures communautaires de protection appelées les communautés de quartier de protection de l’enfant et des clubs d’enfants ", a indiqué Mme Sané.

Elle a rappelé que les résultats issus du programme d’accompagnement des communautés pour la protection de l’enfant (PACOP) ont motivé les différentes parties prenantes à aller vers un accord de cinq autres années (2022-2026), pour la mise en œuvre du programme d’accompagnement des communautés et des systèmes de protection de l’enfant (PACOP-SPE).

"Ce nouvel accord-cadre signé entre SOS VEM (Villages d’enfants monde) et le ministère des affaires étrangères du Grand-Duché de Luxembourg concerne les droits des enfants, des adolescents et des jeunes", a rappelé Sali Bodian Sané.

Birima Fall, le point focal institutionnel du comité départemental de protection de l’enfance, considère que "chaque être humain a un besoin fondamental d’appartenance".

"Les enfants ont le droit d’appartenir à un groupe familial. Et, malheureusement, on se rend compte qu’à Kaolack, il y a beaucoup d’enfants qui sont dans la rue", a relevé M. Fall, venu représenter le préfet de Kaolack à la cérémonie.

"À Kaolack, nous avons des enfants [sur lesquels] on nous raconte des cas de négligence et de viol. Ce nouveau projet qui vise à outiller les parents afin de leur permettre de mieux gérer leurs enfants, est venu à son heure à Kaolack", s’est félicité Birima Fall, par ailleurs chef de service départemental du développement communautaire de Kaolack.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina : une tentative de putsch déjouée

Burkina : une tentative de putsch déjouée

Halima Gadji 'dégoûtée' par les scènes de violence à l'Assemblée nationale

Halima Gadji 'dégoûtée' par les scènes de violence à l'Assemblée nationale

Dame Amar arrêté à Dubaï pour escroquerie

Dame Amar arrêté à Dubaï pour escroquerie

Militaires disparus : la famille de Didier Badji annonce une plainte

Militaires disparus : la famille de Didier Badji annonce une plainte

Gestion des inondations 2012-2022 : plus de 511 milliards FCFA exécutés sur 766

Gestion des inondations 2012-2022 : plus de 511 milliards FCFA exécutés sur 766

Sunday Oliseh impressionné par Aliou Cissé

Sunday Oliseh impressionné par Aliou Cissé

Les coups de la déraison… [Opinion du Contributeur]

Les coups de la déraison… [Opinion du Contributeur]

Cameroun-Brésil : Eto'o sonne la révolte !

Cameroun-Brésil : Eto'o sonne la révolte !

MMA / Combat contre Mirzamukhamedov : Reug Reug a effectué sa pesée

MMA / Combat contre Mirzamukhamedov : Reug Reug a effectué sa pesée