1er Mai : Président Diomaye face à ses premiers cahiers de doléances

Ce 1er Mai qui célèbre la fête du travail, le président Bassirou Bassirou Diomaye Faye fait face à ses premières revendications syndicales

Bassirou Diomaye Faye Cérémonie de prestation serment

Le 1er mai, le monde célèbre la journée internationale des travailleurs. Au Sénégal, la fête du travail sera célébrée avec l'avènement d'un nouveau régime. Cette année, le nouveau président Bassirou Diomaye Faye fera donc face aux premières doléances des travailleurs, et les revendications sont nombreuses. A peine installé, les nouvelles autorités, sous la direction de Bassirou Diomaye Faye, ont engagé des pourparlers avec le patronat et les centrales syndicales dans l’espoir de répondre aux préoccupations des travailleurs qui font face à la hausse des prix et la cherté de la vie.

Lors de l'audience avec le chef de l'Etat, les SG des centrales syndicales ont exposé les difficultés des travailleurs au Président de la république Bassirou Diomaye Faye. Les doléances ont tourné autour des préoccupations du monde du travail, notamment les pistes de solutions aux problématiques liées à l’emploi, à l’augmentation du pouvoir d’achat et aux conditions de travail. Selon Mademba Sock de la FGTS, le président Diomaye a été attentif aux difficultés que rencontrent les travailleurs, qui restent confrontés à des problèmes.

Quid de la baisse des prix ? Et sur ce point, les syndicats attendent des annonces. « Les prix prennent l’ascenseur alors que les salaires prennent l’escalier. Nous avons besoin que les gens puissent avoir une baisse des prix des produits de base, parce que l’inflation est là. Les autorités sont très conscientes de ça maintenant, il est évident qu’elles viennent d’arriver, donc nous ne nous attendons pas à ce que toutes les questions soient réglées », a expliqué Mody Guiro, le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), la principale centrale syndicale du Sénégal.

Le président Diomaye a d’ailleurs promis un plan de lutte contre la vie chère et des mesures de baisse des prix avant le 15 mai 2024.

ADVERTISEMENT

Ensuite, les organisations syndicales comptent bien mettre la question de l’équité salariale sur la table. Les syndicats sont nombreux à dénoncer une trop grande inégalité de salaire entre les différents agents de l’État, soit environ 175 000 personnes.

Et des inégalités sont parfois constatées au sein de la même profession, comme les enseignants. Pour Amidou Diediou, il y a urgence à résoudre cette inégalité.

« Déjà en 2018, les syndicats de l’Éducation avaient posé sur la table la question du système de rémunération. Le niveau d’injustice est grand et c’est pourquoi, à notre sens, les moyens de l’État, aussi maigres soient-ils, doivent être équitablement redistribués », selon le secrétaire général du Syndicat des enseignants libres du Sénégal, principal syndicat du primaire.

Après avoir défilé jusqu’à la place de l'Indépendance, l’ensemble des syndicats va remettre un cahier de doléance au président récapitulant toutes les revendications avec l’espoir que le dialogue social soit plus fluide que par le passé. Mais la rencontre organisée par Bassirou Diomaye Faye avec les syndicats et le patronat il y a deux semaines déjà les a rendus optimistes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

Président Diomaye chamboule l'armée de terre, Général Kandé se rebelle

Président Diomaye chamboule l'armée de terre, Général Kandé se rebelle

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

ADVERTISEMENT