7 véhicules caillassés, un responsable de Pastef perd 5 dents

Plusieurs véhicules caillassées et le responsable local de la Coalition «Diomaye Président» évacué aux urgences après avoir perdu 5 dents.

Manifestants lors des emeutes de Juin

La violence électorale bat campagne. Après Dakar et sa banlieue, des échauffourées ont éclaté à l'intérieur du pays. En effet, dans la nuit du samedi à dimanche, des partisans de la Coalition «Diomaye Président» ont été attaqués par des nervis à hauteur d’une ruelle dans un populeux quartier de Thiadiaye. Selon les responsables de cette coalition au niveau départemental interrogés par Le Quotidien, le bilan est lourd car Moussa Ngom, le responsable de la Coalition «Diomaye Président», a perdu 5 dents dans cette attaque. D’ailleurs, il a été admis en urgence au Centre de santé de Thiadiaye pour les premiers soins. En plus de cette blessure physique, 7 véhicules ont été caillassés.

C’est vers les coups de 23h 25 que la caravane de «Diomaye Président», qui battait campagne dans la ville de Thiadiaye, a été attaquée par des nervis dans une ruelle située dans un quartier populeux. Ces responsables de cette coalition soutiennent que ce sont des nervis qui travaillent pour Me Omar Youm, ministre des Forces armées, par ailleurs maire de cette commune.

« Pendant une procession dans une ruelle de Thiadiaye, nous avons été attaqués et 7 de nos véhicules ont été caillassés, avec un blessé grave. 2 véhicules venus de Sindia appartenant à Djiby Ciss, la voiture de Babacar Pascal Dione, celle de Serigne Guèye Diop, deux voitures du Coordonnateur départemental et le camion de sonorisation ont été complètement caillassés. Il a fallu des tirs de sommation de notre sécurité pour que ces nervis prennent la fuite », regrette le responsable Pastef de Thiadiaye.

D’ailleurs, après cette attaque, les responsables de cette coalition annoncent une plainte, dès ce lundi, et demandent aux autorités d’ouvrir une enquête pour démasquer ces auteurs de violences sur leur caravane.

Nos tentatives de joindre le camp du maire, indexé dans cette affaire, ont été vaines.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT