Arona Coumba Ndoffène Diouf à Macky : ‘Partez et laissez-moi diriger le pays’

La question du potentiel troisième mandat de l’actuel président Macky Sall, au pouvoir depuis 2012, est au cœur des débats et exacerbe les tensions socio-politiques au Sénégal. Si le Président Sall n'a pas encore exprimé son intention de briguer un troisième mandat, plusieurs voix s'élèvent pour l'en dissuader. Dimanche, c’était au tour de son ministre conseiller, Arona Coumba Ndoffène Diouf, de sonner la révolte en conférence de presse. Il lui a demandé de quitter le pouvoir et de le laisser diriger le Sénégal.

Arona Coumba Ndoffène Diouf

Lundi dernier, le président Sall a accordé un entretien au journal français L’Express. Au cours des échanges, on peut dire que les intentions du leader de l'Alliance Pour la République (APR) commencent à apparaître en filigrane. En effet, il a estimé que la question n’était plus juridique, car le problème a déjà été réglé. Concrètement, il pense que le mandat qu’il a reçu en 2012 ne pouvait pas être régi par la réforme constitutionnelle, ce qui lui donne le droit de briguer un troisième mandat.

C’est dans ce contexte que le ministre conseiller Arona Coumba Ndoffène Diouf a jeté un pavé dans la mare, le dimanche 26 mars 2023, en conférence de presse.

M. Diouf estime qu’il est le Sénégalais le plus compétent pour diriger le pays.

« Macky Sall n’a pas plus d’expérience que moi, au contraire, j’ai une expérience que personne ne peut égaler dans ce pays. On a fait les études ensemble, j’ai dû partir pour encore m’instruire, et je suis revenu et je suis resté dans l’administration pendant 10 ans, j’étais dans son cabinet. Je connais donc comment fonctionne un État, j’ai une expérience que personne n’a ici », s’est-il targué.

Arona Coumba Ndoffène Diouf revient à la charge !

ADVERTISEMENT

« Macky Sall pense que s’il part, le Sénégal ne fonctionnera plus, et d’ailleurs il pense qu’il a tellement raison qu’il est en train de se dédire. Il faut qu’on le raisonne un peu, il faut absolument qu’on le raisonne. Je lui dis clairement : partez en 2024 et laissez-moi les clés du pays, et je vais pouvoir le diriger », a déclaré le ministre conseiller.

Pour rappel, Arona Coumba Ndoffène Diouf dirige le parti Alternative citoyenne And Defar Sounou Rew. Il a déclaré sa candidature à l'élection présidentielle de 2024.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

ADVERTISEMENT