Caisse des Dépôts et Consignations : Macky limoge Mame Boye Diao

Mame Boye Diao paie les frais de l'annonce de sa candidature à la prochaine présidentielle de février 2024.

Mame boye Diao

Mame Boye Diao a été démis de ses fonctions de Directeur général de la Caisse des Dépôts et des Consignations qu'il occupe depuis depuis février 2023. Cette décision a été prise par le chef d'État, Macky Sall, par décret numéro 2023-1916 du 12 septembre 2023. Cette annonce tombe au moment où le maire de Kolda a annoncé, ce mardi matin, sa candidature à l'élection présidentielle de 2024.

"Laissons à chaque Sénégalais qui en a le droit doit de présenter sa candidature, laissons le peuple-roi décider de qui va présider aux destinés du Sénégal et au nom de tout cela, j’accepte votre invite pour porter le flambeau du Sénégal nouveau à l’élection présidentielle du 25 février 2024", a dit M. Diao qui faisait sa déclaration de candidature en présence de ses militants et sympathisants.

Le désormais ex-directeur de la caisse de dépôts et de consignations (CDC) s’est engagé à se battre pour apporter des réponses au désespoir des jeunes qui prennent les pirogues au péril de leur vie pour chercher une vie meilleure ailleurs.

Mame Boye Diao dit vouloir construire "un nouveau Sénégal" avec les agriculteurs, les pêcheurs , les éleveurs et l’ensemble des secteurs qui rythment la vie économique sénégalaise. "Nous devons promouvoir le développement de l’agriculture et renforcer la recherche en mettant en privilégiant le peuple fragile", a-t-il-dit.

Mame Boye Diao affirme encore vouloir créer un Sénégal qui compte sur lui-même, sur les élites, sur sa jeunesse, qui agit par lui-même et qui récolte les bénéfices des ses politiques sans dépendre des puissances étrangères.

ADVERTISEMENT

Il a souligné la nécessité d’humaniser l’économie sénégalaise, de réconcilier le peuple et d’œuvrer pour la paix et la sécurité du Sénégal. Le maire de Kolda a souligné également la nécessité de moderniser la justice et l’administration qui, estime t-il, doivent être "des catalyseurs de développement".

Il a invité les acteurs politiques à éviter la violence dans les discours et à mettre en avant des débats et les programmes afin d’impulser le développement socio-économique du Sénégal.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT