Double nationalité : Karim Wade sort la sulfateuse contre ses détracteurs

Karim Wade, via le Parti démocratique sénégalais (PDS), a réagi à la polémique de l’inscription de son candidat sur les listes électorales françaises.

karim Wade Korité

Le débat sur la double nationalité (franco-sénégalaise) de Wade-fils est encore agité. Cette fois-ci, c'est Thierno Alassane Sall qui a décidé de porter l’estocade en n’excluant pas de déposer une requête au Conseil constitutionnel. Face à ce tollé, le Parti démocratique sénégalais (PDS) a réagi à la polémique de l’inscription de son candidat sur les listes électorales françaises. Dans un communiqué, le parti de Wade accuse ses adversaires politiques avant de les mettre en garde.

Selon leur document parcouru par nos soins, le Conseil constitutionnel a clôt ce débat en validant la candidature de Wade-fils le 12 décembre 2023. « La Coalition Karim 2024 se félicite de la décision n°1 du Conseil constitutionnel du 13 janvier 2024 déclarant recevable la candidature de Karim Wade, après un examen minutieux du strict respect des conditions imposées pour se porter candidat à l'élection présidentielle. Nous déplorons que, malgré cette décision, certains s'acharnent à tenter de discréditer Karim Wade en soulevant des questions fantaisistes relatives à sa nationalité française ».

La même source ajoute : « Questionner la nationalité de Karim Wade, qui a clairement renoncé à sa binationalité est l'expression méprisable d'une discrimination ou d'une xénophobie qui n'honore pas certains candidats qui en sont à l'origine. Le Conseil Constitutionnel, après une étude approfondie, a statué de façon incontestable sur cette question. Karim Wade a accompli, conformément aux exigences légales, toutes les formalités nécessaires concernant sa renonciation à la nationalité française qui au demeurant a été actée par les autorités françaises ».

Selon le PDS, « Ces manœuvres politiciennes portent atteinte à l'esprit de notre démocratie et visent à détourner l'attention des citoyens des enjeux réels de l'élection présidentielle du 25 février prochain. Ces attaques, loin de nous ébranler, sont le reflet de l'inquiétude croissante de nos adversaires face à l'élan et à la force de notre mouvement. Elles renforcent notre détermination à poursuivre notre mission pour le bien-être et le progrès du Sénégal ».

Le Parti démocratique sénégalais appelle tous ses militants, sympathisants et alliés de la Coalition Karim 2024 « à rester vigilants face à ces tactiques de diversion et à se concentrer sur les véritables enjeux qui attendent notre pays. Nous mettons en garde nos adversaires qui cherchent à salir la candidature de Karim Wade par des moyens médiocres et fallacieux.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT