Fiche de parrainages : comment 'Pastef' a dribblé le pouvoir

Après que la Direction générale des élections (DGE) a refusé au mandataire de Ousmane Sonko la fiche de parrainage, Pastef a envoyé au moins 3 de ses lieutenants pour chercher des fiches de parrainage.

sonko-bracelets-bassirou-diomaye (1)

Venu prendre part, hier vendredi 29 septembre 2023, à la séance de remise et d'information des fiches de collecte des parrainages, Ayib Daffé, mandataire du candidat de la coalition «Sonko Président 2024» s’est vu refuser les précieux fiches de collecte des parrainages. Mais des membres de l'ex Pastef ont pu contourner le "piège" de la DGE.

Trois membres de cette formation ont envoyé des mandataires pour recueillir des fiches de parrainages à la Direction Générale des Élections. Il s’agit de : Bassirou Diomaye Faye, actuellement en détention, le député Guy Marius Sagna, et Birame Souleye Diop, Président du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi.

Bassirou Diomaye Faye a envoyé comme mandataire, Amadou Ba. Guy Marius Sagna a quant à lui envoyé comme mandataire Kandiack François Senghor. Birame Souleye Diop a pour sa part envoyé comme mandataire Moussa Diédhiou.

Si toutes ces personnes veulent se présenter à la présidentielle, c’est sans doute dans l’optique de dire que leur mouvement, bien qu’officiellement dissous, sera présent à l'élection présidentielle à venir. Cela, au moment où tous ces individus ne cessent de clamer qu’il ne peut, en leurs rangs, avoir de «plan B ou autre mot de l’alphabet», en dehors de Sonko.

Cette multiplicité de candidatures peut aussi s’étudier comme une précaution, sachant que la plupart de ces individus ont maille à partir avec la justice, et craindraient que le pouvoir puisse trouver un moyen de les éliminer de la course.

ADVERTISEMENT

Si l’on peut préjuger que, si elles sont autorisés à concourir, ces personnes n’auraient pas de problèmes, du moins pour une ou deux d’entre elles, à réunir les nombres nécessaires de parrains – du fait de leur nombre de députés à l’Assemblée, ou même de leurs potentiels électeurs – le problème se poserait alors sur leur capacité à ne pas s’arracher les uns aux autres les mêmes candidats.

Une profusion de candidats

Ils sont, en effet, 126 candidats à la candidature qui ont envoyé hier des mandataires et retiré des fiches de parrainages à la Direction générale des élections (Dge). Le système de parrainages a été expliqué, ce vendredi, aux différents candidats. Il s'agit du parrainage des élus ( avec les députés ), celui des collectivités territoriales ( conseillers et maires) et enfin le parrainage citoyen. Parmi ces différentes options, les candidats devront, chacun avoir le nombre requis, selon son choix.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT