Idrissa Seck a rencontré Ousmane Sonko

C'est Les Echos qui donne la nouvelle : Idrissa Seck et Ousmane Sonko se sont rencontré. L'on vous révèle ce qu'ils se sont dit.

Idy et Sonko

La visite a eu bien lieu même si le camp du président du Cese et du leader du Pastef n’en ont pas communiqué. D’ailleurs, les deux hommes ont prié ensemble le «Sobh» (prière du matin).

De sources du journal, cette visite du patron de Rewmi à son homologue de Pastef n’est pas anodine. Après analyse de la situation politique actuelle, l’ex-maire de Thiès a pris son bâton de pèlerin pour jouer les médiateurs entre deux acteurs majeurs de la vie politique du Sénégal.

Selon la même source, il a beaucoup été question de paix et de stabilité du pays. Idy semble-t-il veut amener Ousmane Sonko à reconsidérer son approche pour que personne n’hérite demain d’un pays déchiré ou en lambeaux.

Mieux il souhaite que les deux parties se parlent pour que ce pays soit légué aux générations futures dans le meilleur des états possibles.

En réponse aux préoccupations d’Idrissa Seck, le leader du Pastef a posé un certain nombre de conditions. Car les mêmes sources affirment que Sonko veut que la paix et la stabilité du pays soient préservées. Il a clairement expliqué que pour arriver à cet idéal, il faudrait que tous les jeunes arrêtés soient libérés.

ADVERTISEMENT

Une deuxième condition a été mise sur la table : la non-participation de Macky Sall à la prochaine élection présidentielle. Enfin Ousmane Sonko réclame l’arrêt de toutes procédures judiciaires ouvertes contre sa personne. Car ; il considère tous ces dossiers comme étant politiques.

D’autres sources généralement bien informées soulignent que les jours qui ont suivi sa visite chez Ousmane Sonko, le Président Macky Sall a reçu Idrissa Seck, probablement pour une audience de débriefing.

Toutefois Les Echos croit savoir que le Président du CESE a informé le PR de sa visite prochaine chez Ousmane Sonko et aurait d’ailleurs reçu son onction. Le chef de l’état a dit sa disponibilité à ouvrir des pourparlers sur l’essentiel : le Sénégal. D’ailleurs il en a fait état lors de son discours du 3 avril dernier. C’est dire que Macky Sall reste dans les dispositions pour que la paix et la stabilité du pays soient préservées.

Idrissa Seck joue aujourd’hui le rôle de médiateur ou de régulateur pour que le Sénégal ne s’embrase faute de consensus et de dialogue autour des questions essentielles.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

ADVERTISEMENT