Le report de la Présidentielle annulé, les scénarii à l'étude au Palais

Le Conseil constitutionnel a annule le décret du président Macky Sall qui annulait l’élection présidentielle du 25 février 2024.

Macky Sall

Ce jeudi, le Conseil constitutionnel a tranché et a jugé contraire à la Constitution la loi qui reporte la présidentielle au 15 décembre. Dans cette même décision, il a annulé le décret du président Macky Sall qui abrogeait le décret de convocation du corps électoral pour le 25 février.

Pourquoi ? Le Conseil des Sages fonde sa décision sur un principe de sécurité juridique, l'article 103 qui indique que personne ne peut réformer le nombre et la durée du mandat du président. Selon lui, le report de la présidentielle viole cet article intangible de la Constitution qui verrouille le nombre et la durée du mandat du président.

Toutefois, les Sages ont souligné l'impossibilité de tenir la Présidentielle 25 février 2024. Mais ils ont demandé au Président de la République de fixer une nouvelle date dans les plus brefs délais. Macky Sall ne peut pas rester au pouvoir au-delà de son mandat qui se termine le 2 avril 2024. Un fait impossible, selon le Conseil constitutionnel, du fait de ce verrou.

Selon ‘’SourceA’’ dans sa parution de ce vendredi, les autorités pourraient envisager d’organiser le 1er tour de la Présidentielle, le 3 ou le 10 mars prochains. Tout comme, le code électoral pourrait réduire, de 3 à 2 semaines, la campagne du 1er tour. Pour ce qui concernera le second tour de l’élection, ajoute le journal, la campagne devrait ainsi être réduite de 2 à 1 semaine.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT