Législatives: Mansour Sy Djamil tourne le dos à Yewwi Askane Wi et vote Bby

Après sa démission de l'inter coalition Yewwi-Wallu, Mansour Sy Djamil intègre Bby à moins d'une semaine des législatives.

Mansour Sy Djamil, Chef du parti Bës Du Niak

À quelques jours des élections législatives, des coalitions de partis politiques se renforcent avec l'arrivée de nouveaux alliés. Cette fois-ci, c'est le marabout politicien, Mansour Sy Djamil qui a décidé de tourner le dos à la coalition la plus significative de l'opposition pour rejoindre Benno Bok Yakaar.

Pourtant, le patron du parti Bës Du Niak, était investi sur la liste nationale des titulaires de la coalition Yewwi Askane wi. Cette liste a été invalidée par la Direction Générale des Élections ( DGE) pour une inéligibilité d'une candidate qui se trouvait à la fois sur la liste des titulaires et des suppléants. L'irrecevabilité de cette liste composée de la plupart des leaders de cette coalition comme Ousmane Sonko, Déthié Fall, Habib Sy entre autres.

Les effets de l'audience de Paris

Dès les premières heures après la rencontre privée entre Macky Sall et Mansour Sy Djamil à Paris, les langues avaient commencé à se délier sur le ralliement du marabout-politicien à la mouvance présidentielle. Et pourtant le parti Bëss Du Niak avait apporté un démenti sur les raisons politiques de la rencontre.

" Des informations non fondées circulent dans la presse. Il est vrai que Serigne Mansour Sy Djamil a rencontré le président de la République Macky Sall, samedi à Paris, dans le cadre de la préparation du centenaire d’El Hadji Malick Sy..." précisait le texte du parti de Mansour Sy Djamil. Mais, les choses ont changé après cette rencontre, l'ancrage du parti dans la coalition Yewwi Askane wi a connu un arrêt. Le chef de file du parti est resté invisible dans les rangs de la coalition durant toute la campagne électorale.

ADVERTISEMENT

"Le constat est que nous avons des problèmes avec la coalition Yewwi Askan Wi mais à ce sujet les instances de Bes Du Niakk vont déterminer l’attitude à prendre en direction des élections législatives du 31 juillet prochain. Ainsi, il n’a jamais été question de rejoindre BBY" annonçait le parti dans son communiqué.

Mais l'histoire a donné raison à ceux là qui considéraient que cette rencontre était teintée de politique car le leader a finalement décidé de voter pour BBY pour les locales du Dimanche 31 Juillet prochain.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

ADVERTISEMENT