Les arrestations reprennent à Pastef

Nouvelle vagues d'arrestations dans les réseaux sociaux.

PRISON SENEGAL

A la suite des manifestations contre le report de l'élection présidentielle nouvellement fixée au 15 décembre 2024, plusieurs arrestations ont été opérées en lien avec des post sur Facebook ou des enregistrements audio. Presque toutes les personnes interpellées sont visés pour "appel à l'insurrection" ou "offense au Chef de l'Etat", confie Libération.

C'est le cas de Mohamed Diop, un militant de Pastef et professeur à Cap Skirring. Il a été arrêté puis déféré au parquet de Ziguinchor après un post souhaitant à Macky Sall la même fin que le dictateur Samuel Doe.

Mardi, Binta Ndiaye Gueye dite Bibish dans les réseaux sociaux a été arrêtée à Thiaroye puis conduite à la gendarmerie de Mbao. Hier mercredi, c'est Fatoumata Ba alias «Fatima la sonkolaise » qui a été interpellée au Rond-point Sahm par la Section de recherches (Sr) de Dakar suite à un post évoquant la « clochardisation de la gendarmerie ». Elle a été placée en garde à vue pour «discrédit sur une institution ».

La Section de recherches a été saisi par la Brigade de recherches de Ziguinchor par avis. A noter que le même jour, Cheikh Dembélé a été interpellée par la Brigade de recherches (Br) de Keur Massar pour "offense au Chef de l'Etat" suite à un audio incendiaire partagée dans un groupe manifestement infiltré.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT