Mairie Ziguinchor : une mauvaise nouvelle pour Ousmane Sonko

Quel est le sort de la mairie de Ziguinchor après l’arrestation de Ousmane Sonko ?

Mairie de Ziguinchor

Elu maire de la capitale du sud en 2022, le leader du Pastef est aujourd’hui entre les mains de la justice. Il est poursuivi pour huit chefs d’inculpation : Appel à insurrection, association de malfaiteurs, association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, complot contre l’autorité de l’Etat, actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique, vol, atteinte à la sûreté de l’Etat et diffusion de fausses nouvelles.

Des faits graves qui justifient son placement sous mandat de dépôt depuis le 31 août 2023 suivi de la dissolution du parti Pastef. Ce qui risque d’avoir des répercussions à la mairie de Ziguinchor. En tout cas, tout porte à le croire. Le ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des Territoires promet que la loi s’appliquera dans toute sa rigueur.

« En tout cas, la loi est là pour être appliquée. Elle sera appliquée et les textes sont bien clairs », répond Mamadou Talla à l’occasion de la 1ère édition du dialogue territorial avec les maires et les présidents des conseils départementaux. Cette première phase de cette première édition a réuni les maires des régions de Dakar, Kaffrine, Matam, Saint-Louis et Ziguinchor. Ousmane Sonko est le maire de Ziguinchor qui risque d’être gérée par une délégation spéciale.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT