Manifestation F24 : Une contestation mitigée !

L’opposition continue dans sa démarche de barrer la route au Président Macky Sall. Pour une première le mouvement F24 a réussi le pari de la mobilisation. Seulement, cette rencontre de contestation s’est terminée en queue de poisson. Retour sur une soirée marquée de différends et d’ambiguïtés.

Mannif Opposition

La place de la Nation a très tôt été prise d’assaut, dès la fin de la prière du vendredi. Les manifestants, munis de pancartes et aux couleurs du Sénégal ont convergé en masse vers ce lieu mythique et chargé de symboles, scandent des slogans révélateurs de leurs sentiments. « Libérez les otages », « Macky Sall Dictateur ! « 3e mandat dou fi am ». Echarpes, vuvuzelas, t-shirts floqués à l’effigies ou à l’images des différents leaders de la coalition Yewwi Askan wi et des autres franges de l’opposition. Sur les pancartes, on peut noter toutes sortes de messages à l’endroit de Macky Sall. Les intentions de la population sont établies.

Constituée surtout de jeunes, la masse populaire parade autour de la place de la Nation. Pape Maguette Gueye, participant à la manifestation, explique pourquoi ce rassemblement était nécessaire. Selon lui « la manifestation a pour but d’apporter du changement au Sénégal ». Le jeune homme d’une trentaine d’années pense qu’il est temps « de donner sa chance » à une émergence pour le pays.

Malgré la mobilisation de ses partisans, visibles avec leurs pancartes, le public l’aura pris en grippe de façon véhémente. Présenté comme « l’un de ceux ayant le plus souffert » sous Macky Sall, Khalifa Sall a à peine eu le temps de prendre la parole au micro pour donner son discours que la foule déjà exprimait un rejet massif. Derrière un sourire gêné, Khalifa Sall est finalement resté en retrait face à une foule qui visiblement ne voulait pas de lui.

Même traitement quasiment, pour Pape Djibril Fall. L’ancien journaliste devenu député a été fortement hué également avant sa prise de parole. Outre les huées, les manifestants à la place de la Nation ont montré leur mécontentement en quittant le lieu plutôt que d’écouter les deux figures controversées de l’opposition.

ADVERTISEMENT

Celui qui semble avoir été choisi par les manifestants présents pour incarner ce changement, c’est Ousmane Sonko. Majoritaires dans la foule, ses partisans n’ont pas hésité à faire passer un sale moment à son allié au sein de la coalition Yewwi Askan Wi, Khalifa Sall. Sa décision de répondre favorablement au dialogue appelé par le chef de l’Etat et les récentes bisbilles entre le lieutenant de ce dernier, Barthélemy Dis et le maire de Ziguinchor sont certainement passés par là. Khalifa Sall a ainsi été fortement hué lors de sa prise de parole au point que d’autres leaders ont tenté de voler à son secours.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

ADVERTISEMENT