Moustapha Diakhaté : “ça sera la fin pour Macky Sall s’il essaye d’amnistier Ousmane Sonko”

L’ex président de la mouvance présidentielle Benno Bokk Yakaar Moustapha Diakhaté est en désaccord sur la décision du Président Macky Sall qui est de vouloir amnistier le leader de l’ex Pastef Ousmane Sonko ainsi que tous les détenus politiques des émeutes de mars 2021 à nos jours.

Moustapha Diakhatéé

Moustapha Diakhaté avertit son leader le président de la République Macky Sall sur une potentielle amnistie du leader de Pastef, la formation politique dissoute par le ministère de l’Intérieur. “Ce qui est encore beaucoup incongru dans cette affaire c’est que Pierre Goudiaby Atepa et Alioune Tine se présentent comme les médiateurs entre Ousmane Sonko et Macky Sall.

Sachant qu’il a déjà à faire avec Adji Sarr mais aussi à Mame Mbaye Niang. Ce sont des affaires privées qu’il a malheureusement politisées et instrumentalisées pour détruire notre pays”, a déclaré l’ex président du groupe parlementaire. Il interpelle par ailleurs le président SALL de revenir sur décision de vouloir amnistier le leader de l’ex Pastef pour qui selon lui lui sera fatal “Macky Sall se tirerait une balle en discutant et en cherchant à amnistier les faits qui sont reprochés à Ousmane Sonko”

Selon lui, amnistier Sonko serait très grave pour son leader “je déconseille fermement à Macky de le faire parce que ce serait une chose extrêmement grave», a mis en garde l’ancien parlementaire.

Poursuivant, Moustapha Diakhaté a assuré que le pays a retrouvé sa stabilité depuis que Sonko est derrière les verrous “depuis qu’on a arrêté Ousmane Sonko, il n’y a plus de problème dans ce pays. Les Sénégalais vaquent à leurs occupations. Les institutions fonctionnent, la démocratie nécessairement entraîne des décisions dans l’opinion. Dans toutes les démocraties, c’est comme ça”, a-t- il affirmé.

Moustapha Diakhaté n’a pas raté l’occasion de commenter la sortie commune des anciens présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade “Abdou Diouf, depuis qu’il a quitté le pouvoir, le pays ne l’intéresse plus. Il y a eu 13 morts en 2011, Abdou Diouf n’a pas pris position. De 2021 à 2023, plus de 60 personnes sont mortes à cause des mensonges d’Ousmane Sonko”, a-t-il expliqué.

ADVERTISEMENT

Pour finir, il s'en ai pris à ces derniers qui selon lui n’ont pas levé le petit doigt pour essayer de régler le pays “Abdoulaye Wade et Abdou Diouf n’ont pas levé le petit doigt pour régler tout ça. Plus grave encore dans leur texte, ils disent que l’élection aura lieu le 15 décembre alors que le Conseil Constitutionnel n’a pas encore tranché”.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT