Parrainages : les recalés vilipendent Macky Sall devant l'UE

Le Collectif pour la Défense de l’Inclusivité Électorale et la Démocratie, composé de 41 candidats recalés lors des parrainages ont été reçus ce lundi par une délégation de l’Union européenne.

Macky SALL au Forum de Paris

Le collectif des 43 candidats recalés par le Conseil constitutionnel n’entend pas laisser la voie libre au pouvoir de Macky Sall. Mimi Touré, Bougane Gueye Dany et compagnie étaient ce lundi au siège de l’Union européenne à Dakar pour informer de « la situation inédite qui sévit au conseil constitutionnel.» Ils ont exposé plusieurs griefs contre le régime en place et le Conseil constitutionnel sur le système de parrainages. Dans un communiqué, ils annoncent des plaintes contre l’informaticien du Conseil constitutionnel.

« Prétexte de clés USB ou de formats non lisibles, manipulations du fichier électoral, omission de parrains lors du contrôle, erreurs supposées sur le nom ou le prénom du parrain, « Incomplétitude » organisée de dossier ». Tels sont les reproches qui sont faits au Conseil constitutionnel sénégalais.

D’après le Collectif, le parrainage s’est révélé un moyen efficace pour le pouvoir de filtrer les candidatures à l’élection présidentielle, consacrant ainsi une restriction évidente du droit du citoyen à participer à la direction des affaires pourtant consacré par les articles i) 13 de la charte africaine des droits de l’homme et des peuples, ii) 25 du pacte international sur les droits civils et politiques, et ii i) 21 de la déclaration universelle des droits de l’homme.

Ces candidats disent disposer des preuves évidentes que le fichier électoral qui a été utilisé par le Conseil constitutionnel pour le contrôle des parrainages est un fichier tronqué et ça « remet substantiellement en cause la validité de ses conclusions. »

Une plainte contre l'informaticien du Conseil constitutionnel

ADVERTISEMENT

C’est pourquoi, les candidats constituant le collectif déposeront dans les délais légaux des recours « individuels devant le Conseil constitutionnel, aux fins d’être rétablis dans leurs droits, en espérant que cette action judiciaire produira les effets attendus. » De même, des plaintes au pénal « seront déposées devant le Procureur de la République pour attraire devant la justice l’informaticien du Conseil constitutionnel coupable des faits de falsification des fichiers électronique ainsi que la DGE qui a manifestement fait du faux et usage de faux par la production d’un fichier électoral tronqué qui a induit le Conseil constitutionnel en erreur. »

Par la suite, « d’autres actions politiques d’envergure seront menées par le collectif selon un plan d’action que le collectif élaborera pour faire respecter son droit inaliénable consacré par la constitution et les traités internationaux ci-dessus cités« , ont-ils fait savoir.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

ADVERTISEMENT