Perchoir de l'Assemblée: Wade et Sonko votent contre Dias

Ousmane Sonko et Me Abdoulaye travailleraient à installer Lamine Thiam à la présidence de l'Assemblée nationale au détriment de Barthélémy Dias.

Assemblée nationale Sénégal

Le lundi 12 septembre, ce sera l'installation de la 14e législature. Si l’on sait qu’au sein de Benno, Macky Sall a pu obtenir de ses députés, qu’ils lui confient la décision de leur désigner le meilleur profil pour les différents postes électifs de l’Hémicycle, au sein de l’inter-coalition cette question n’est pas encore résolue.

Il est néanmoins avéré que le maire de Dakar, Barthélemy Dias, a fait part de sa volonté de postuler pour le perchoir, et il attend des députés de l’inter-coalition un soutien ferme et unanime, en espérant une défection «dans le camp d’en face». Mais il n’est pas garanti que sa candidature passe les fourches caudines des intérêts crypto-personnels.

Ahmed Aïdara, le maire de Guédiawaye, n’a pas non plus fait mystère de sa volonté de se présenter au vote pour le Perchoir. Des proches du leader de Pastef, Ousmane Sonko, affirment que leur président travaillerait à faire passer l’idée d’une candidature de Lamine Thiam, de Wallu, pour le Perchoir. Et pour les membres de Pastef, c’est une candidature qui a plus de chances de passer, parce qu’elle pourrait même plaire à la coalition du pouvoir.

Ces gens font valoir que «Lamine Thiam est un candidat de compromis, et plein d’expérience. Ancien questeur, il connaît bien les rouages du Parlement, et n’est pas susceptible de chercher à créer des conflits au sein de l’Assemblée. C’est un homme de consensus».

Toutefois, le non-dit dans l’affaire, selon des observateurs, est que Ousmane Sonko chercherait autant que possible, à éviter d’avoir un Barthélemy Dias à la présidence de l’Assemblée nationale. En plus de sa position de maire de Dakar, assis sur un budget de plus de 60 milliards de francs Cfa, si Barth’ devait présider l’Assemblée, il deviendrait incontournable dans l’opposition.

ADVERTISEMENT

Au niveau de Wallu, Me Abdoulaye Wade a désigné Mamadou Lamine Thiam comme son candidat. Il a fait la proposition hier, dimanche, aux membres du Comité directeur de son parti venus lui rendre visite.

«Je ne vois pas pour la prochaine Législature un homme plus expérimenté que Mamadou Lamine Thiam pour diriger l’Assemblée nationale, a tranché l'ancien président de la République. Il a la légitimité politique, car c’est un maire, il a aussi l’expérience parce qu’il fut deux fois questeur de l’Assemblée nationale et c’est un enseignant.»

Le pape du Sopi ajoute : «C’est le meilleur candidat. Être questeur de l’Assemblée nationale n’est pas une mince affaire. C’est un poste très important.»

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT