Présidentielle 2024: Karim Wade face à sa double nationalité

Après la validation de l’étape des parrainages à la présidentielle du 25 février par le Conseil constitutionnel, Karim Wade fait face à « un TAS d’obstacles » liés à sa double nationalité sénégalaise et française alors que la Constitution postule que « tout candidat à la présidence de la République doit être exclusivement de nationalité sénégalaise ».

KARIM WADE

Se fondant sur son droit de réclamation contre tout candidat retenu par le Conseil constitutionnel, Thierno Alassane Sall a soulevé hier l’obstacle de la supposée nationalité française pouvant se dresser contre la candidature de l’héritier du Parti démocratique sénégalais (PDS). Ainsi, Wade fils risque d’être le premier candidat à voir sa course vers cette Présidentielle freinée par une question de double nationalité.

Mais, les alliés du fils du président Abdoulaye Wade assurent qu’il a renoncé à sa binationalité. Dans le journal les Echos, la Coalition Karim 2024 soutient que « M. Wade a renoncé à sa nationalité française. Toutes les formalités ont été faites et cela a été acté par les autorités françaises ». Selon elle, « soulever ce débat, c’est l’expression d’une méprisable discrimination ou d’une xénophobie ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Une responsable de  PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du  ministre des Finances

Une responsable de PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du ministre des Finances

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

ADVERTISEMENT