Présidentielle : la coalition «Diomaye Président» rassure la banlieue

Attendue depuis dimanche, c’est finalement hier que la « coalition Diomaye président » s’est rendue dans les départements de Keur Massar et Guédiawaye. Les partisans du candidat Bassirou Diomaye Faye qui ont été accueillis en grande pompe en ont profité pour promettre des solutions aux questions d'inondations et d'insécurité galopante dans la banlieue.

Diomaye Pdt à Mbour

La «coalition Diomaye Président» continue de démontrer sa force de mobilisation. Après leur caravane dans le département de Rufisque, les partisans du candidat Bassirou Diomaye Faye ont sillonné hier les communes de Jaxaay, Keur Massar nord, Keur Massar sud, Malika, Yeumbeul entre autres. C'était en présence de Mimi Touré, Dame Mbodji, Guy Marius Sagna, Aida Mbodji et d’autres responsables de la coalition dans le département de Keur Massar et Guédiawaye, qui ont fait le déplacement pour présenter leur projet.

Un programme dans lequel, disent-ils, l’une des priorités est accordée à la sécurité et l’assainissement dans le pays, particulièrement dans la banlieue. «Au-delà de la préoccupation de la jeunesse qui est confrontée au problème de chômage, la coalitionDiomaye va prendre aussi en charge le problème d’insécurité mais aussi l’inondation. Ce sont des priorités que nous réservons à la banlieue», affirme la cheffe de délégation, Mimi Touré, devant une centaine de jeunes qui scandent en chœur le slogan «Diomaye moy Sonko, Sonko Moy Diomaye».

Poursuivant, la nouvelle alliée de Ousmane Sonko demande à cet effet à la population de maintenir la mobilisation afin de gagner le scrutin dès le premier tour. «Je voudrais vous féliciter pour votre engagement car malgré le jeûne, vous êtes debout et vous êtes restés forts, donc continuons dans cette dynamique», ajoute Mimi Touré.

Membre de la jeunesse de l’ex Pastef, Moussa Badji relève pour sa part les conséquences dangereuses de la décharge de Mbeubeuss contre les populations. «La décharge de Mbeubeuss est un problème crucial qu’on doit définitivement régler. Beaucoup de nos enfants souffrent de maladies pulmonaires. Il y a aussi les problèmes des inondations.Il y a toujours des quartiers qui sont sous les eaux. Bref, l'image de Keur Massar est hideuse. C’est pourquoi c’est une fierté pour nous de recevoir la coalition Diomaye président qui a tenu en compte tous ces problèmes», se félicite le responsable de l’ex Pastef dans le département de Keur Massar.

Abondant dans le même sens, membre de «Maggi Pastef», Ousmane Kébé dénonce pour sa part le laxisme de l’Etat face aux multiples agressions. « Récemment, notre camarade Ibrahima Sèye Maggi Pastef a été agressé et tué sur la montagne de Malika. Depuis lors, on attend les résultats de l’enquête. Notre sœur Mariama Sagna a été également tuée à Keur Massar. Sans compter les nombreux cas d’agressions dont sont victimes les populations tous les jours. Et l’Etat n’arrive pas à garantir notre sécurité. C’est pourquoi nous devons rester mobilisés pour dégager ce régime incompétent», lance M. Kébé.

ADVERTISEMENT

Et d’ajouter : « je vous exhorte à aller récupérer vos cartes d’électeur car on doit comme d’habitude gagner à Keur Massar mais cette fois nous nous fixons un score de 90%», affirme le Maggi Pastef en appelant les jeunes à sécuriser le vote le jour du scrutin. Ousmane Kébé et Cie ont, par ailleurs, exigé la libération des autres détenus politiques. «Maintenant je ne sais pas pourquoi l’Etat maintient Ousmane Sonko, Diomaye et Bilal Diatta en prison. Ils doivent les libérer pour qu’ils puissent battre campagne», affirme Ousmane Kébé.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT