Présidentielle : l’UE quitte le Sénégal

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE-UE) a annoncé, lundi, le départ de ses 32 observateurs de longue durée suite au report de l’élection présidentielle du 25 février.

UE

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) invitée par le gouvernement du Sénégal pour observer le scrutin va quitter. Les 32 observateurs et observatrices de longue durée que l’Union européenne avait déployé au Sénégal dans le cadre de l’élection présidentielle du 25 février 2024 vont plier bagages.

Au vu de l’incertitude du calendrier électoral, la MOE a entrepris le retour des observateurs de longue durée”, rapporte une note de l'UE, soulignant que des experts de l’équipe cadre de la MOE UE restent à Dakar pour suivre attentivement l’évolution du processus.

Dans son communiqué, la MOE UE dit s’inquiéter que les décisions des autorités de reporter le scrutin présidentiel puissent constituer une rupture avec la longue tradition de démocratie du Sénégal. Elle dit également ”regretter les violences exercées sur des citoyens et des journalistes lors des récentes manifestations”.

Toutefois, ajoute le communiqué, « des experts de l’équipe cadre de la MOE UE restent à Dakar pour suivre attentivement l’évolution du processus. Cependant, au vu de l’incertitude du calendrier électoral, la MOE a entrepris le retour des observateurs de longue durée. »

L’Assemblée nationale a voté une proposition parlementaire reportant l’élection présidentielle au 15 décembre prochain. Des candidats au scrutin présidentiel et des députés ont saisi le Conseil constitutionnel en vue de l’annulation de la décision du président de la République et l’organisation du vote à la date initialement prévue.

ADVERTISEMENT

Le report de la Présidentielle a causé la mort de quatre manifestants.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT