Présidentielle: Amadou Ba, le candidat de la continuité !

Né le 17 mai 1961 à Dakar, Amadou Ba est un homme politique sénégalais. Il est marié et père de trois (3) enfants. Il est le candidat de la continuité.

PM Amadou Ba

Amadou Ba obtient un baccalauréat technique de gestion en 1980. Étudiant boursier, il décroche une maîtrise en sciences économiques, spécialisation gestion d'entreprises, à l'université Cheikh-Anta-Diop (UCAD) de Dakar, en 1984, et un brevet de l'École nationale d’administration et de magistrature (ENAM) en impôts et domaines, en 1988 et entame sa carrière professionnelle dans l’administration fiscale buste après l’obtention de son diplôme.

En 1989, Amadou Ba occupe d'abord le poste d'inspecteur stagiaire à Diourbel avant d'être promu chef inspecteur du premier secteur de la taxe sur la valeur ajoutée à la Direction générale des impôts et domaines (DGID) à Dakar (1990). Dans cette même année, il continue à gravir les échelons en prenant successivement les responsabilités de commissaire contrôleur des assurances (1992) puis inspecteur vérificateur à la direction des vérifications et enquêtes fiscales (1994).

Il suit des formations complémentaires à l'Institut international d'administration publique à Paris et à Baltimore en 1991 et à l'École nationale des impôts à Clermont-Ferrand en 2001. En 2002, il est nommé chef du Centre des grandes entreprises de la direction des impôts .Il devient directeur des impôts pendant un an en 2004.

En novembre 2006, il est nommé directeur général des impôts et des domaines. Sous sa direction est mis en œuvre un nouveau Code général des impôts, entré en vigueur en janvier 2013. Il obtient de bon résultats à la DGID, où les recettes fiscales sont améliorées en passant de 830 milliards de francs CFA en 2011 à 900 milliards en 2012.Un résultat satisfaisant.

Parallèlement à ses responsabilités administratives, Ba enseigne à l'ENAM, dans le département des impôts et domaines depuis 1992. Il est également formateur au Centre ouest-africain de formation et d'études bancaires (COFEB) de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) de 1995 à 2000.

ADVERTISEMENT

Engagements politiques et Candidature de Amadou Ba

Après avoir été conseiller de la mairie de Dakar, il est sollicité pour son expertise au cours du mandat présidentiel d'Abdoulaye Wade. Dans les années 2000, Amadou Bâ met ses ambitions politiques de côté pour se consacrer à sa carrière au sein de l’administration fiscale.

Le 2 septembre 2013, Amadou est nommé ministre de l’économie et des finances dans le gouvernement de Mimi Touré pour conduire la “stratégie nationale de développement économique et social” initiée par le président Macky Sall. Il se voit ainsi confier la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) un programme engagé par Macky Sall visant à transformer l'économie sénégalaise pour la rendre plus compétitive sur le plan international.

Il reçoit ainsi en 2017 le prix du meilleur ministre des Finances d'Afrique de l'année à l'occasion de la 11e cérémonie des African Banker Awards, tenue en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, à Ahmedabad en Inde. Le 5 avril 2019, Amadou Ba change de ministère et est nommé ministre des Affaires étrangères du Sénégal. Il est ainsi chef de la diplomatie jusqu'au 1er novembre 2020.

À l'issue des élections législatives de 2022, Amadou Ba est élu député de la XIVe législature, sur la liste de la coalition présidentielle BBY. Le 17 septembre 2022, Amadou Ba est nommé Premier ministre. Cette désignation le contraint à démissionner de son mandat de député, laissant ainsi sa place au jeune Abdoulaye Diagne. Il devient alors le quatrième Premier ministre du président Macky Sall, après Abdoul Mbaye (2012-2013), Aminata Touré (2013-2014) et Mahammed Dionne (2014-2019).

Le 9 septembre 2023, après des consultations avec les représentants de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY), Amadou Ba est désigné par le président Macky Sall pour être candidat de la mouvance présidentielle. Un mois plus tard, en octobre 2023, Amadou Ba est reconduit dans ses fonctions de Premier ministre par Macky Sall et forme alors un second gouvernement, cinq mois avant l'élection présidentielle.

En février 2024, le président Sall déclenche une crise politique en repoussant l'élection présidentielle qui était prévue au mois de février 2024. Le 6 mars, Macky Sall remplace Amadou Ba au poste de Premier ministre par Sidiki Kaba et la date du premier tour de l'élection est fixée au 24 mars 2024.

Programme de Amadou Ba

Amadou Ba se présente comme l'incarnation de l'unité, la paix, et l'espoir pour le Sénégal. Avec une approche de leadership bienveillant, collégial et participatif, il vise à promouvoir la générosité pour un Sénégal stable et prospère, tout en valorisant l'authenticité et la responsabilité.Il repose cependant cinq axes principaux articulant la vision d’un Sénégal stable, prospère, et en sécurité : Un candidat fédérateur pour un Sénégal stable, prospère et en sécurité ; Le programme : « En paix vers la prospérité partagée » ; Vers la prospérité partagée : accélérer la transformation structurelle de l’économie ; Miser sur la richesse humaine du Sénégal ; Relever le défi de la paix véritable par une gouvernance et une diplomatie orientées stabilité et sécurité.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT