'Rejet' des listes YAW et BBY : AAR Sénégal déchire le compromis d'Alioune Tine

La récente sortie du défenseur des droits humains a fait bondir la coalition AAR Sénégal qui s'est fendu d'un communiqué pour réclamer l’application de la loi électorale dans toute sa rigueur.

Thierno Bocoum - Badji Seneplus

Les listes des coalitions Benno Bokk Yakaar (BBY) et Yewwi Askanwi filent tout droit vers une invalidation par le Conseil constitutionnel, au vu des nombreuses irrégularités dont elles souffrent. Le fondateur d'AFRIKAJOM s'est mu en médiateur pour demander aux sept Sages d'œuvrer à « maintenir la paix sociale » en donnant à chaque formation politique la possibilité de se présenter.

Cette sortie du défenseur des droits humains n’a pas été du goût de la coalition AAR Sénégal, qui a pondu un communiqué pour réclamer l’application de loi dans toute sa rigueur.

"AAR SÉNÉGAL condamne énergiquement la position inacceptable de Alioune Tine de AFRIKAJOM Center invitant, à travers des dispositions juridiques glanées pêle-mêle mais complètement décalées du contexte, le Conseil constitutionnel à un déni de justice au nom d’une paix sociale que seul le règne de l’État de droit peut assurer. AAR SÉNÉGAL rappelle son attachement au respect de la loi dans la conduite du processus électoral", peut-on lire dans le document.

Thierno Bocoum et Cie d’expliquer que "Les situations d’irrecevabilité constatées sur des listes candidates aux prochaines élections législatives, sont les conséquences d’erreurs humaines qui ne peuvent échapper à l’expression jurisprudentielle selon laquelle nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude".

Les signataires du communiqué de rappeler que "la loi est générale et impersonnelle" et c’est pourquoi la jurisprudence du "chacun peut désormais se prévaloir de sa propre turpitude" ne passera pas sous l’autel de combines et de compromissions sur le dos des populations.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Procès Ahmed Aidara: le procureur requiert une peine de 6 mois dont un ferme

Procès Ahmed Aidara: le procureur requiert une peine de 6 mois dont un ferme

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports