ADVERTISEMENT

Scénarios catastrophes… [Opinion du Contributeur]

Rien de sérieux sous le soleil… politique sénégalais. La démocratie sénégalaise tant chantée est en train de s'infantiliser de jour en jour.

Palais de la République du Sénégal

Ce qui se passe sous nos yeux est le pire des scénarios que l'on pouvait imaginer pour notre pays. Tel ce père affligé, il a été traumatisé. Il est vexé. Il a peur car, l’irréparable peut se produire à tout moment. À moins de deux mois d’élections législatives de grande importance, les acteurs ne peuvent pas être d'accord sur le minimum. La parité qui devait avoir un caractère « consolidant » tellement elle semblait suivre les contours d’une modernisation démocratique, est malheureusement en train de déstabiliser les choses.

ADVERTISEMENT

L’idée est bonne. Elle est même lumineuse. Mais elle est mal utilisée, mal menée, malmenée. Elle épouse les formes d’un populisme qui tue son essence. Les femmes qu’elle est censée promouvoir, n’y gagnent presque rien. Elles sont juste utilisées par des états-majors électoraux qui n’ont pas le choix. À contre cœur, rien ne peut se faire de manière parfaite.

Le parrainage était censé mettre de l’ordre. Sur le principe, il est salutaire. Le constat est que, même si l’idée est géniale, elle devait être bien pensée, bien peaufinée. C’est cette impréparation, cette précipitation qui est à l’origine de la situation catastrophique que nous vivons. En lieu et place d’une sélection rigoureuse, impersonnelle qui devait promouvoir le sérieux, on assiste à des manigances pour déstabiliser des adversaires. Et chaque parti, chaque camp y va avec ses calculs et essaie de tirer partie d’une situation tragi-comique.

La démocratie est piétinée. De grands pas de géants vers des lendemains de tension. Les acteurs se comportent comme de grands enfants. Ils font comme si les législatives étaient une fin en soi alors que les priorités sont ailleurs. Entre une hausse vertigineuse des prix des denrées , la problématique d’une saison des pluies mal préparée, la cherté des loyers et de la vie, il y a de l’électricité dans l’air.

Comme pour nous narguer, on constate de plus en plus des coupures intempestives de l’électricité. Les hommes politiques sénégalais creusent davantage chaque jour leurs tombes. C’est terrible !

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

ADVERTISEMENT