Qualité de l'air : un mauvais temps et de la poussière, ce mardi

ans son bulletin de ce lundi 22 janvier, l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (Anacim) annonce une mauvaise qualité de l'air et la présence de particules de poussière dans les régions du Nord et progressivement dans tout le pays. L'Anacim met également en garde les personnes sensibles durant cette période.

Poussière à Dakar

« Une suspension de particules de poussière intéressera les régions Nord dès l'après-midi du Mardi 23/01/2024. Par ailleurs, ce phénomène de poussière va se généraliser progressivement sur une bonne partie du territoire notamment dans les régions de l’intérieur et sur le littoral au courant de la journée du mercredi et du jeudi. Par conséquent, une forte réduction de la visibilité sera notée dans les zones précitées, bien que la partie Sud du territoire soit relativement moins touchée », annonce l'Anacim.

Selon l'Anacim, la mauvaise qualité de l'air durera environ 72 heures : « la réduction des visibilités est étroitement liée à la densité de la poussière qui dégrade à son tour la qualité de l’air. La qualité de l'air à Dakar est mauvaise pour la journée du 22 janvier avec des concentrations de particules élevées dans l’air ambiant. Une très mauvaise qualité de l'air est prévue pour les prochaines 72 heures cependant une baisse progressive des concentrations de particules sera notée à partir du 26 janvier », ajoute l'agence.

Pour les personnes sensibles dont ceux souffrant de maladies respiratoires, il faudra faire très attention lors de cette période. « Il existe un risque sanitaire « élevé » pour les personnes particulièrement sensibles (les personnes souffrant de maladies respiratoires, jeunes enfants et personnes âgées). Au vu du degré d’exposition aux concentrations élevées de particules, il est conseillé de ne pas trop s’exposer à l’air ambiant et de porter un masque pour se protéger des particules en suspension dans l’air », conseille l'agence.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT