300 migrants sénégalais disparus au large d'Espagne : 86 personnes secourues

Au moins 300 migrants partis du Sénégal ont disparu en mer au large des îles Canaries. Parmi eux, 86 ont été secourus au large des Canaries.

A undated photo provided by the Hellenic Coast Guard shows migrants onboard a boat before it capsized somehwere off the coast of Greece.Hellenic Coast Guard/Handout via Reuters

Au moins 300 migrants qui étaient à bord de trois bateaux les transportant du Sénégal vers les îles Canaries ont disparu, a déclaré dimanche 9 juillet l'association d'aide aux migrants Walking Borders.

Deux bateaux, l'un transportant environ 65 personnes et l'autre entre 50 et 60 personnes, sont portés disparus depuis 15 jours, depuis qu'ils ont quitté le Sénégal pour tenter de rejoindre l'Espagne, a déclaré à Reuters Helena Maleno, de Walking Borders.

Un troisième bateau a quitté le Sénégal le 27 juin avec environ 200 personnes à bord. Les familles des personnes à bord n'ont pas eu de nouvelles depuis leur départ, a également déclaré Helena Maleno. Les trois bateaux ont quitté Kafountine, dans le sud du Sénégal, à environ 1 700 kilomètres de Tenerife, l'une des îles Canaries

86 migrants ont été secourus lundi après-midi 10 juillet 2023 au large de l’archipel des Canaries lors d’une opération menée par les secours maritimes espagnols. C’est le survol d’un avion de recherche des autorités espagnoles qui a permis de localiser la pirogue dans la matinée de ce lundi 10 juillet.

Dans la foulée, un navire de secours a été envoyé sur la zone où se trouve l’embarcation située à 70 miles nautiques, 130 kilomètres, au sud de l’archipel des Canaries. Un navire marchand a également été dérouté, à la demande des autorités espagnoles.

ADVERTISEMENT

Suite au survol, le service de secours en mer a indiqué qu’environ 200 personnes se trouvaient sur la pirogue et estimait que c’était bien l’embarcation recherchée depuis 15 jours, partie de Kafountine en Casamance le 27 juin dernier, qui avait été localisée. Les secours ont reconnu s’être trompés dans leur estimation, difficile à établir depuis un avion. L’opération doit se terminer dans la soirée avec le rapatriement des 86 migrants secourus, 80 hommes et 6 femmes, vers l’ile de Grande Canarie.

Un doute subsiste donc sur l’origine de la pirogue retrouvée. Très active dans toute l’Afrique de l’Ouest, c’est l’organisation d’aide aux migrants, Walking Borders, qui a lancé l’alerte dimanche, en indiquant que trois embarcations étaient portées disparues. Celle partie de Kafountine avec 200 personnes à bord et deux autres, parties de la région de Mbour le 23 juin, avec 50 à 60 personnes sur chaque pirogue.


ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT