Abass Ndao : un vrai-faux officier d'état civil démasqué par un vrai officier…

L’officier d’état civil de l’hôpital Abass Ndao est poursuivi pour faux. Parti à la retraite récemment, il confectionnait de faux actes de naissance en usant de la signature et du cachet de l’officier actuel.

Extrait de naissance

Après 39 ans de service, Yerim Dieye, 67 ans, croupit à la citadelle du silence. Fraîchement décoré par la mairie, l'officier d'Etat civil a perdu sa crédibilité pour des faits de faux et usage de faux. Ses co-prévenus, Malick Diouf, agent de la poste récemment affecté à Tamba et Aliou Bâ ont également été jugés hier. Ce dernier, Sénégalais établi en Espagne est confronté à des demandes de sommes d'argent faramineuses à chaque fois qu'il a besoin d'un acte d'état civil.

Voulant trouver une solution définitive à son problème, il s'est déplacé au Sénégal et s'est rendu à la mairie. Ainsi, l'officier d'état civil de Abss Ndao lui fait savoir que l'extrait qu'il détient est un faux. Ainsi, il s'est rapproché de Malick Diouf qui lorsqu'il était à l'étranger gérait ses affaires. Celui-ci a donné la piste Yerim Dieye. L'acte incriminé porte le cachet ainsi que la signature de Mme Hane. Lorsqu'elle a rencontré l'auteur de ce forfait, la dame est tombée des nues. En effet, Yerim lui a servi de tuteur dans la mairie depuis 1992.

À l'enquête, le prévenu reconnaît avoir fauté quand bien même son intention était d'aider l’ami de son fils. Même si son état ne lui permettait pas d'établir un acte moyennant la somme de 15.000 francs CFA. Au regard de ces faits, les trois acolytes sont placés sous mandat de dépôt. Présentée au juge du tribunal d'instance ce jeudi 21 décembre 2023, la bande des trois reconnaît les faits. En sanglots, il fait son mea culpa et avoue n'avoir confectionné que deux faux actes. À l'en croire, l'éditeur du premier acte est décédé et qu'il ferait tout son possible pour mettre la main sur celui qui lui a confectionné le second.

Aliou Bâ qui depuis l'enquête préliminaire a collaboré continue sur sa lancée. Selon Malick Diouf, le certificat de Aliou Bâ s'est détérioré. Il a déposé la demande de reconstitution, mais dit-il était impatient. Il a donc saisi une de ses connaissances, adjoint maire qui l'a mis en rapprochement avec Yerim Dieye. "Après j'ai contacté Yérim qui m'a dit qu'il pouvait me reconstituer l'extrait à 15 mille francs CFA. J'ai donc demandé de l'argent à Aliou qui n'était au courant de rien et on a eu l'extrait", ajoute le prévenu.

La plaignante a quant à elle demandé que justice soit faite. "Je ne sais combien d'extraits sont faits à mon nom. Je peux être appelé à tout moment. Mon cachet et ma signature sont sur beaucoup de faux actes", martèle la dame. Les débats clos, le parquet s’en est rapporté à la sagesse du tribunal. L’avocat de la défense a sollicité une application bienveillante de la loi pénale compte tenu de la bonne foi des prévenus. L'affaire est mise en délibéré au 28 septembre.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

AIBD : les chiffres du trafic aérien

AIBD : les chiffres du trafic aérien

Thiès : un homme assomme le mari de sa 'maîtresse'

Thiès : un homme assomme le mari de sa 'maîtresse'

Vatican: le Pape François appelle à la paix en Afrique

Vatican: le Pape François appelle à la paix en Afrique

RDC : les USA accusent le Rwanda de soutenir le M23

RDC : les USA accusent le Rwanda de soutenir le M23

Ziguinchor : confondu à un voleur, Z. Sagna sauvagement abattu par un groupe de jeunes

Ziguinchor : confondu à un voleur, Z. Sagna sauvagement abattu par un groupe de jeunes

Hôpital Fann : 15 malades évacués après un incendie

Hôpital Fann : 15 malades évacués après un incendie

ADVERTISEMENT