Affaire de l'homo présumé : 'si Macky était présent, il serait brûlé vif', menace un...

Après l'exhumation et l'incinération du corps sans vie de l'homosexuel présumé Ch. Fall, un manifestant a déclaré qu’"après le présumé homosexuel Ch. Fall, c’est au tour du chef de l’Etat de subir le même sort."

homosexuel brulé

L'enquête sur l'affaire de l'homosexuel présumé exhumé puis brûlé se poursuit avec une nouvelle vague d'arrestation. Parmi les treize personnes arrêtés, se distingue particulièrement un individu qui a pris part à l’autodafé à Kaolack.

Il s'agit de Youssoupha Diaw. Ce dernier, torse nu, à côté des flammes qui ont consumé le corps sans vie du présumé homosexuel, a proféré des menaces à l'endroit du chef de l’Etat Macky Sall qu'il a insulté de mère. Dans une vidéo exploitée par les enquêteur, se glorifiant de son acte, il déclare qu’après le défunt Ch. Fall, c’es au tour du président de la République de subir le même sort.

"Même si Macky Sall était présent ici, il serait brûlé vif”, a-t-il martelé. Il a été finalement arrêté dans la nuit du mardi au mercredi dernier. A signaler que sept meneurs de l'autodafé ont été identifiés par la police. Ces fugitifs seraient hors du pays. Interpol est à leurs trousses.

Pour rappel, 13 individus sont dans les locaux du commissariat central de Kaolack. Il s'agit des deux personnes arrêtées dans l'affaire de l'attaque du domicile du défunt et de 12 autres interpellées suite à l'incinération du corps sans vie de C.Fall.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT