ADVERTISEMENT

Aïda Mbacké risque 15 ans de réclusion criminelle

Aïda Mbacké a été finalement jugée, hier, mercredi, devant la chambre criminelle de Dakar, après de multiples renvois de son dossier.

Aïda Mbacké tout sourire avec son époux Khadim Ndiaye

...

ADVERTISEMENT

Après 3 ans passés en détention préventive, Aïda Mbacké a été finalement jugée, hier, mercredi, devant la chambre criminelle de Dakar, après de multiples renvois de son dossier. Toutefois, le procureur a disqualifié le crime d'assassinat, initialement collé à l'accusée, en meurtre. Ce qui fait que la prévenue, qui avait brûlé vif son mari Khadim Ndiaye, risque 15 ans de réclusion criminelle. Elle souffrait de spasmophilie au moment des faits.

Le terme spasmophilie est largement employé pour décrire des crises d'angoisse alliant difficultés respiratoires (sentiment d’oppression, d’étouffement, hyperventilation) et tétanie musculaire. Les symptômes de la spasmophilie, de la tétanie ou encore de l'hyperventilation psychogène peuvent dans certains cas s’apparenter à ceux présents lors d'attaques de panique.

Selon l'enquête, la vie de couple entre Aïda Mbacké et son époux Khadim Ndiaye était très tumultueuse puisque leur quotidien était souvent ponctué de disputes. Après 6 ans de mariage et 2 enfants, leur ménage va partir en vrille le jour où Aïda a surpris une conversation téléphonique entre son mari et une italienne du nom de Molina. Ce soir-là, lorsqu’elle a demandé à son homme ce qui le liait à cette femme, Khadim Ndiaye lui a rétorqué que c'était une vieille dame, collègue de travail qui le considérait comme son fils. Ce qui n'était pas vrai, car Aïda a poursuivi ses investigations et découvert la vérité. D’abord, elle se rend compte que Molina était jeune et non vieille et qu’elle était la seconde femme de Khadim, qu’ils ont eu 2 enfants et qu’elle était encore en état de grossesse.

Enceinte à ce moment, elle a été tellement surprise et choquée qu’elle a sur le coup eu des contractions. Elle est alors partie à la clinique où son époux l’a trouvée. Après consultation, ils sont rentrés chez eux.

Mais une fois dans la maison, Aïda Mbacké, qui ruminait sa colère, a pris un produit inflammable, aspergé son mari avec avant de le brûler vif alors que ce dernier était couché sur le lit. Khadim Diop décédera suite à ses brûlures 3 jours après l'accouchement d’Aïda Mbacké.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

Monnaie électronique : 22 millions de comptes recensés au Sénégal

Monnaie électronique : 22 millions de comptes recensés au Sénégal

Paiements numériques au Sénégal : plus de 17 milliards FCFA transférés en 2021

Paiements numériques au Sénégal : plus de 17 milliards FCFA transférés en 2021

ADVERTISEMENT