Arrêté à l'AIBD, il tentait de s'envoler au Maroc avec les 8000 euros d'un pèlerin

Après avoir ramassé dans la rue 8 000 euros (5 millions FCFA) appartenant à un futur pèlerin pour La Mecque, Nd. D. a tenté de s’envoler pour le Maroc. Il a été arrêté à l'AIBD (Aéroport International Blaise Diagne) au moment de son embarquement.

AIBD Sénégal

Nd. D. avait avait ramassé la rondelette somme de 8 000 euros (5 millions 240 mille francs CFA) dans son quartier. En effet, au lieu de remettre l’argent à son propriétaire, il a mis en place un projet de voyage.

Malheureusement pour lui, il a été filmé par une des caméras de surveillance installées dans cette rue. Reconnu à travers les images, il a nié les faits avant d’éteindre son téléphone. Finalement, il a été arrêté à l’aéroport international Blaise Diagne, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour le Maroc.

Après quelques jours de détention, il a fait face au juge du tribunal d’instance de Dakar. Entendue en premier, la partie civile renseigne qu’elle devait remettre l’argent à son destinataire qui devait se rendre à La Mecque.

‘’L’argent m’a été remis lorsque je quittais l’Italie. C’est en me rendant chez son propriétaire que le sachet qui le contenait est tombé. Quand je suis arrivée chez la personne, j’ai cru avoir oublié l’argent chez moi. Quand j’ai visionné la vidéo, je l’ai vu sortir de la boutique et ramasser l'enveloppe. C’est par la suite qu’on m’a donné son identité. Je ne le connaissais même pas’’, a raconté la plaignante.

Après avoir contesté le montant du préjudice évoqué par la partie civile, le prévenu Ndiogou Diallo a contesté le vol qui lui est reproché. Il soutient, repris par Enquête, que le montant s’élève à trois millions 250 mille francs CFA.

ADVERTISEMENT

À l’en croire, il n'a jamais tenté de prendre la fuite. ‘’J’avais déjà un projet de voyage’’, a-t-il lancé. Sous le poids de la honte, car ses parents étant dans la salle, c’est à peine que l’on entendît les déclarations de Ndiogou.

D’ailleurs, il déclare avoir remis à ceux-ci la somme de vingt mille francs CFA. Il s’est également offert un téléphone portable à 111 mille francs CFA. D’après lui, une partie de l’argent ramassé a été destinée au paiement de ses dettes.

À la barre, il renseigne avoir restitué les 2 millions 253 mille francs CFA à la plaignante. Cette dernière réclame la somme de 2 millions 993 mille francs CFA.

Le maître des poursuites pour qui les faits sont suffisamment établis, a requis un an d’emprisonnement ferme contre Nd. D.

L’affaire mise en délibéré, la décision sera rendue le 25 mai prochain.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT