ADVERTISEMENT

Contrat d’armement de 45 milliards FCFA : la Chine, aussi, a armé 'Petit Boubé'

La Chine est aussi impliquée dans l’affaire du contrat d’arme de 45 milliards FCFA qui éclabousse le ministère sénégalais de l’Environnement.

Petit Boubé

Suite et pas fin de l’affaire du contrat d’équipement en armes signé par le gouvernement du Sénégal avec le trafiquant d’armes nigérien Aboubakar Hima alias « Petit Boubé ». Selon Africa Intelligence du 20 décembre 2022, c’est l’entreprise publique chinoise NORINCO qui a travaillé « main dans la main » avec Petit Boubé « pour armer le ministère sénégalais de l’Environnement ».

ADVERTISEMENT

Grâce à « un certificat adressé en janvier (2022) par le ministère de l’Environnement sénégalais au gouvernement de Pékin », Africa Intelligence rapporte une liste d’armes commandées à NORINCO : « 1 500 pistolets de 9 mm, des munitions de calibre 9×19 mm et 5,56×45 mm, 1 500 fusils d’assaut de type AK-47 (copie chinoise type 56) et leurs munitions, mais également plus de 2 000 grenades lacrymogènes NF11. »

NORINCO (China North Industries Corporation) est considérée comme le n°2 de l’industrie chinoise d’armement (notamment léger) et le 8e dans le monde depuis sa création en 1980, renseigne Wikipédia. Elle employait 980 mille personnes en 2000 et affichait un chiffre d’affaires supérieur à 68 milliards de dollars en 2018.

Des journalistes de OCCRP (Organized Crime and Corruption Reporting Project) avaient révélé en octobre 2022 la signature en janvier 2022 d’un important contrat d’armement de 77 millions de dollars (45 milliards FCFA) signé par les ministres des Finances et du Budget (Abdoulaye Daouda Diallo) et de l’Environnement (Abdou Karim Sall) avec une société locale créée deux mois plus tôt sous le nom de « Lavie Commercial Brokers » appartenant au Nigérien Aboubakar Hima dit « Petit Boubé ». Les deux ministres ne sont plus en place depuis le remaniement ministériel de septembre dernier.

Le contrat signé avait été jugé « inhabituel » : « il n’a pas fait l’objet d’une procédure d’appel d’offres et n’a pas été publié en raison de la loi sénégalaise sur le secret défense. Mais l’OCCRP, en partenariat avec le journal israélien Haaretz, a obtenu une copie du document et appris que Lavie Commercial Brokers a été incorporé en fait par un célèbre marchand d’armes ouest-africain Aboubakar M. Hima, soupçonné d’avoir détourné des millions de dollars de contrats d’armement surfacturés dans son pays d’origine, le Niger. Un expert qui a discuté de l’accord avec les journalistes de l’OCCRP déclare que certaines irrégularités du contrat suggéraient que son prix pouvait également avoir été surévalué », avait écrit l’enquête de OCCRP.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Affaire Keita Baldé-Wanda Nara : nouvelle révélation

Affaire Keita Baldé-Wanda Nara : nouvelle révélation

Gabriel Jesus se serait séparé de sa petite amie 8 mois après la naissance de leur fille

Gabriel Jesus se serait séparé de sa petite amie 8 mois après la naissance de leur fille

Découvrez les bienfaits du café sans sucre

Découvrez les bienfaits du café sans sucre

Vous allez adorer la lecture après avoir lu cet article !

Vous allez adorer la lecture après avoir lu cet article !

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

ADVERTISEMENT