Émeutes à Dakar : 17 banques saccagées, la police sauve un coffre de 77 millions FCFA

Le secteur bancaire a été fortement touché par les émeutes au Sénégal suite à l'annonce du verdict du procès opposant le leader du Pastef Ousmane Sonko à l'ex-masseuse Adji Sarr.

La tensions baisse progresivement à Dakar après trois (03) jours d'affrontements sanglants entre manifestants et forces de l'ordre.

Depuis le 1er juin, date à laquelle la condamnation de l'opposant Ousmane Sonko a été prononcée par la justice sénégalaise, le pays, en particluier les régions de Dakar et Ziguinchor, est en proie à des manifestations violemment réprimées par les Forces de Sécurité et de Défense (FDS). Occasion saisie par des pilleurs pour dévaliser des commerces, des supermarchés, ou des stations services. Parmi les cibles préférées des casseurs : les agences bancaires. Depuis le début du émeutes à Dakar et dans les régions, plusieurs dizaines d'établissements financiers ont été visés.

Il y a 17 agences de banques saccagées selon l’APBEF (Association des professionnels de banque et établissement financier). Et à l’agence de Coris Bank de Rufisque, les forces de l’ordre ont révélé que l’intervention de la police a permis de sauver le coffre-fort qui contenait plus de 77 millions de FCFA. La police est arrivée au moment où les manifestants ont voulu emporter le coffre-fort qu’ils ont tenté de défoncer en vain.

Plusieurs institutions bancaires n’ont pas toujours ouvert leurs portes et proposent le service minimum pour les clients. C’est le début du mois, le moment où l’on vient encaisser son salaire. Une grande partie des paiements s’effectue en liquide ou via des plateformes mobiles. Mais le gouvernement a suspendu dimanche l’internet mobile après avoir bloqué l’accès aux réseaux sociaux.

La reprises des activités se fait timidement après l'annonce de la levée du blocage de l'Internet mobile au Sénégal, hier 6 juin. Le Chef de l'Etat Macky SALL s'est rendu, lundi soir, à Touba où il a été reçu par le khalife générale des Mourides. Une rencontre "secrète" qui a porté sur des échanges pour le retour de la paix et de la stabilité dans la pays selon la presse quotidienne.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT