Escroquerie : un gérant de multiservice grugé de 2 millions 900 mille francs FCFA

A. Loum a comparu hier devant la barre des flagrants délits de Dakar pour «abus de confiance» sur un montant de 2 millions 900 mille FCFA au préjudice du propriétaire d’un multiservice à en croire le récit de L'As quotidien.

transfert illicite d'argent -illustration

A. Loum n’a pas retenu la leçon de sa dernière incarcération. Gracié au mois de décembre 2024 pour des faits d’escroquerie, il a récidivé. Cette fois-ci, il a été condamné pour les mêmes faits à 2 ans de prison ferme. En effet, A. Loum a escroqué la somme de 2 millions 900 mille FCFA au sieur B. Diémé. Ce dernier travaille comme gérant dans le multiservice de son oncle. Le 13 février 2024, A. Loum s’est présenté dans le multiservice comme étant un agent de la Sonatel. Sur place, il a demandé à B. Diémé s’il a fait une demande pour le compte «Nomade». Celui-ci lui fait savoir qu’il a changé la personne qui devait s’en charger.

C’est sur ces entrefaites qu’il a donné son numéro de service à A. Loum. Ce dernier lui a fait savoir qu’il allait lui ouvrir un compte nomade. C’est dans ces circonstances que le gérant du multiservice, B. Diémé, lui a fait un dépôt de 300 mille CFA, 500 mille francs CFA ainsi de suite jusqu’à atteindre les 2 millions 900 mille francs. Après ces dépôts, le jeune gérant n’a rien reçu en échange. Sachant qu’il a été dupé, il a informé son oncle, le propriétaire du multiservice. Il les a traduits tous les deux en justice pour abus de confiance.

Face au juge du tribunal grande instance de Dakar, les prévenus A. Loum et B. Diémé ont opté pour le système de dénégation pour asseoir leur défense. D’après A. Loum, il est un étudiant qui travaille comme vendeur de puces Orange et Kirène à la Poste Médina à ses heures perdues. Selon lui, B. Diémé a joué au Pari-foot avec l’argent et a perdu. « J'ai l'application sur mon téléphone. Vu que j'étais de passage dans le multiservice, mon coprévenu m'a demandé de jouer pour lui. Il a misé deux millions 900 mille FCFA au jeu», s’est-il défendu.

Son acolyte a réfuté cette thèse et argue qu’il l’a arnaqué car il lui avait fait croire qu’il est un agent de la Sonatel et qu’il allait lui créer un compte nomade. Toutefois, le propriétaire de la boutique a demandé 5 millions de francs CFA pour la réparation du préjudice subi. De son côté, le maître des poursuites a requis la requalification du délit d’abus de confiance reproché à Aliou Loum en escroquerie et de le condamner à 5 ans ferme.

Pour son coprévenu, le parquet a plaidé la relaxe en sa faveur. Dans sa plaidoirie, l’avocat de B. Diémé a suivi le parquet en plaidant la relaxe pour son client et renseigne que A. Loum a demandé à son client de lui ouvrir un compte nomade pour qu’il paie ses employés. N’ayant pas d’avocat, pour sa défense, A. Loum a sollicité une application bienveillante de la loi.

ADVERTISEMENT

Le prévenu dit vouloir continuer ses études. Plus chanceux, B. Diémé a été relaxé. Par contre, A. Loum va purger une peine de 2 ans ferme. Le juge a requalifié les faits d’abus de confiance en es croquerie. En plus de la peine, il devra payer 3 millions 500 mille francs CFA à la partie ci vile.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT