Fass Boye : le drame de l'émigration débouche sur de violentes manifestations

Des manifestations ont éclaté à Fass Boye (Thiès) après l'annonce d'un nouveau chavirement d'une pirogue transportant plus de 100 migrants sénégalais aux larges des côtes cap-verdiennes.

Manifestation

Après la disparition d'une pirogue transportant 150 migrants partie de Fass Boye, une autre embarcation qui a quitté cette même commune avec plus de 100 migrants a été secourue avant-hier mardi aux larges des côtes cap-verdiennes. Environ 63 personnes auraient perdu la vie alors qu'ils étaient partis des côtes sénégalaises début juillet 2023.

Frappés par le drame de l'immigration clandestine, des jeunes de Fass Boye en furie ont saccagé des édifices publics dans la localité. Ils s’en sont pris au service des Pêches, au bureau de la Délégation pour l’entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes (Der/FJ), au cours d’enseignement moyen de la zone, au marché, au Conseil local de pêche artisanal et à d’autres structures.

Les manifestants ont été dispersés par les forces de défense de sécurité à coups de grenades lacrymogènes. La gendarmerie a aussi procédé à quelques arrestations.

Les jeunes de Fass Boye expriment, de la sorte, leur colère. Ils reprochent au gouvernement un manque de célérité dans l’organisation des secours de la pirogue qui avait quitté Fass Boye depuis le 10 juillet avec à son bord plus de 100 candidats à la migration irrégulière. L’embarcation a été retrouvée, après un mois et 5 jours, sur les côtes cap-verdiennes avec seulement 38 rescapés.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT