Grève de la faim : Pape Alé Niang au plus mal

Le directeur de Dakar Matin est en diète depuis plus trois jours…

Le journaliste Pape Alé Niang

Le journaliste sénégalais Pape Alé Niang, détenu depuis près d'un mois près de Dakar, a entamé vendredi dernier une grève de la faim pour protester contre son "emprisonnement injuste et arbitraire", selon une confédération syndicale. Le fondateur d’Afrikajom Center s’est fendu d’un tweet pour demander au président de la République, Macky Sall de libérer le journaliste, Pape Alé Niang en prison depuis des semaines.

Et pour cause. « M. le Président Macky, nous vous prions de libérer Pape Alé Niang, sa santé se dégrade dangereusement en Prison », demande Alioune Tine. « Chers chefs d’état de la Cedeao, notre espace a besoins de paix, de stabilité et d’unité. Libérer tous les détenus d’opinion. Mettre dans l’agenda la limitation des mandats », déclare M. Tine.

Embouchant la même trompette, la femme de Pape Alé Niang a donné des nouvelles peu rassurantes de son mari. « Mon mari a beaucoup de mal pour marcher et parler. Son état de santé de Pape Alé Niang s’est gravement dégradé », a-t-elle révélé.

« Je me suis rendue ce matin à la prison de Sébikotane pour m’enquérir de l’état de santé de mon mari. Après 3 jours de grève de la faim, son état de santé se dégrade gravement. Il arrive à peine à marcher et à parler », a-t-elle fait savoir. Elle prévient : « Nous informons l’opinion nationale et internationale, et avisons les autorités de la nécessité de prendre toutes les dispositions afin d’éviter l’irréparable », a ajouté Mme Niang.

Patron du site d'informations en ligne "Dakar Matin", le journaliste a été arrêté le 6 novembre puis inculpé le 9 novembre pour "divulgation d'informations de nature à nuire à la Défense nationale", "recel de documents administratifs et militaires" et "diffusion de fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions publiques".

ADVERTISEMENT

Le secrétaire général de Reporters sans Frontières (RSF) Christophe Deloire a exhorté jeudi dernier le président sénégalais Macky Sall à respecter ses engagements en matière de liberté de la presse à l'occasion d'une visite au journaliste.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT