Grippe aviaire : le Sénégal contaminé

Le Sénégal décèle un foyer de grippe aviaire hautement pathogène depuis le 13 mars 2023.

Grippe avaire

C'est L'OBSERVATEUR qui donne la nouvelle ! Depuis le 13 mars dernier, un foyer de grippe aviaire s'est déclaré au Sénégal. Notamment dans la zone de la grande côte laquelle concerne Dakar (Yoff, Ngor, Lac Rose) et Saint-Louis (le parc de la Langue de Barbarie).

C'est l'Organisation internationale de la santé animale (WAHIS-OIE) qui a notifié aux autorités du Sénégal l'existence d'un foyer de grippe aviaire hautement pathogène chez des oiseaux sauvages. D'après les estimations du moment, l'Organisation internationale de la santé animale soutient que 637 sternes royales, sternes caugek, sternes caspiennes, mouettes à tête grise et cormorans sont morts depuis la déclaration de l'épidémie le 8 mars au Parc national de la Langue de Barbarie à Saint-Louis.

La contre-expertise menée par le laboratoire national d'élevage et de recherches vétérinaires (LNERV) de Dakar a confirmé les résultats par technique de biologie moléculaire (tRT-PCR en temps réel). Selon Abdoulaye Seck, Coordonnateur du conseil local de la pêche artisanale, c'est depuis quelques semaines qu'ils ont constaté la mort par vagues de plusieurs espèces d'oiseaux au niveau de l'île de Yoff.

D'après les dernières nouvelles du ministre de l'Elevage et des productions animales, il existe des foyers de contamination de la grippe aviaire qui ont été détectés, puis confirmés par les services compétents dudit ministère. Toutefois, le ministre Aly Saleh Diop relativise la situation en indiquant que tout est sous contrôle et que des mesures idoines ont été prises dès les premiers signes de la manifestation des foyers de grippe. D'ailleurs l'origine même de l'épidémie a été identifiée.

« Je tiens à préciser que la situation est sous contrôle. Ce sont les populations d'oiseaux migrateurs qui sont concernées pour le moment. Donc cela ne concerne nullement l'élevage de volaille domestique. Nous avons réussi à circonscrire les différents foyers où la grippe a eu à se déclarer. Les carcasses des oiseaux ont été détruites et enterrées avec le protocole sanitaire approprié. Nous avons même réussi à remonter jusqu'à l'origine du foyer de départ de la contamination qui se trouve être les Pays-Bas », soutient Aly Saleh Diop, ministre de l'Elevage et des productions animales, joint au téléphone par le journal.

ADVERTISEMENT

Le ministère de la Santé en alerte maximale

Informé de contamination d'oiseaux migrateurs à la grippe aviaire dans la région de Dakar et Saint-Louis, le ministère de la Santé déclare mesurer la gravité de la situation. A cet effet, toutes les dispositions nécessaires ont été mises en alerte.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

ADVERTISEMENT