Imam agressé au couteau : l'assaillant devait passer le Bac

L'agresseur de l’imam Serigne Balla Mbacké, qui dirigeait la prière, le jour de la Tabaski devait passer le Baccalauréat. Il souffre également de troubles mentaux. Il est interné au centre psychiatrique Dalal Khel.

Imam agressé en pleine prière

Jeudi dernier, alors qu'il dirigeait la prière de la Tabaski au village de Barry Ndondol, dans la commune de Ndondol du département de Bambey, l’imam Serigne Balla Mbacké a frôlé la mort. En pleine prière, un individu surgit de nulle part a brandi un couteau tentant de le poignarder au cou.

Fort heureusement, l'imam n'a eu aucune blessure, le couteau s’est plié, permettant ainsi au jeune marabout d’échapper à l’agression mortelle.

Selon les informations de Libération, l’agresseur présumé souffre de troubles mentaux. D. Tine, pour ne pas le nommer, fait l'objet d'un suivi à l'hôpital Dalal Khel depuis qu'il a été rattrapé par de violents troubles mentaux alors qu'il devait passer le Baccalauréat.

D’après les premiers éléments de l’enquête de la gendarmerie, le mis en cause, âgé d’une vingtaine d’années, avait tenté par le passé de se suicider. Lors de son audition, il était incapable d'expliquer son acte, proférant des propos incohérents, sans aucune logique.

D'après les témoignages, c'est la première fois qu'il se livrait à pareil acte. l est revenu dans le village mercredi, la veille de l’attaque après avoir quitté Dakar. L’Imam qui a tout pris avec philosophie, n’a pas porté plainte.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT