Justice : un commerçant écroué pour avoir détourné une tontine tabaski

Wagane F. a été condamné à trois mois de prison ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

flux-illicites-argent-1024x576

Né en 1992, Wagane F. a été arrêté à quelques jours de la fête de tabaski. Mouillé dans une histoire de détournement de fonds, le commerçant a été attrait devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour abus de confiance. Il a détourné une partie de la tontine tabaski dont il était le trésorier, mais aussi le produit de la vente des sacs que son collègue Talla F. lui avait remis.

Pour échapper à des poursuites judiciaires, Wagane a dit à ses victimes qu’il a été arnaqué via Orange money. Une version que ces dernières avaient du mal à croire. Ils ont ainsi déposé une plainte. Face au juge, le prévenu a informé que la tontine s’élevait à 12 millions francs. Mais, il a dissipé une partie de l’argent.

Un montant qu’il a estimé à 4.428.000 francs et qui revenait au nommé Dame D., son fils et deux autres participants de la tontine. S’agissant des sacs de Talla F., Wagane a évalué le préjudice à 3 millions francs. « C’est cet argent qui m’a permis de rembourser certains de mes créanciers. Je ne savais pas quoi dire aux plaignants. C’est pourquoi j’avais inventé cette histoire d’escroquerie via Orange money », a-t-il avoué.

Toutefois, le comparant a promis de rembourser les parties civiles dès sa sortie de prison. « C’est Talla qui m’a appris le commerce. On travaille ensemble depuis 2018 », affirme-t-il. Talla F. a fait savoir que c’est un vieux qui lui avait vendu les sacs à crédit. Il devait le payer avant la fête. Dame D. a évalué son préjudice et celui de son fils à 965.000 francs.

« Nous avons adhéré à la tontine pour faire face aux dépenses de la Tabaski. Mais, nous n’avons reçu aucun centime », se désole-t-il. À la suite du substitut du procureur qui a requis l’application de la loi, le conseil de la défense a plaidé la clémence. Rendant sa décision, le juge a condamné le prévenu à trois mois de prison ferme.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT