Kabirou Mbodje jugé à Dakar pour viol sur sa propre nièce

Kabirou Mbodje, le fondateur de la plateforme de transfert d’argent, Wari, fera face au juge de la chambre d'accusation ce jeudi 24 novembre 2022 suite aux accusations de viol par sa propre nièce nommée M. Cissokho.

Kabirou Mbodj

Les déboires judiciaires s'enchainent contre Kabirou Mbodje. Le PDG de Wari trainé en justice pour triple viols à Paris est aussi poursuivi de viol par sa nièce Malaika Aissatou Cissokho. Le dossier a atterri sur la table du juge d’instruction du deuxième cabinet sera évoqué ce jeudi devant la Chambre d’accusation de Dakar.

L’affaire a récemment connu un tournant. Le parquet a constaté la prescription des faits. Motif : le juge chargé du dossier est resté trois ans sans poser un acte d’instruction pour un chef qui, à l’époque, constituait un délit et non un crime comme actuellement.

Les faits se sont passés le 25 décembre 2017. Ce jour-là, accuse la nièce de Kabirou Mbodj, elle avait mangé avec son oncle en compagnie d’une de ses amies, B. Ndoye, dans un restaurant de la place. Après le dîner, le patron de Wari les a invitées à son appartement. C’est dans la cuisine que son oncle est venu pour se coller à elle et l’a plaqué au sol avant d’essayer d’abuser d’elle.

Elle réussira à s’échapper, mais c’est peine perdue car l’oncle l’a poursuivi jusqu'à la terrasse. Dans cette bataille, l’oncle avait déchiré ses sous-vêtements et lui a même causé des blessures à la jambe. C’est dans la précipitation qu’elle et son amie ont réussi à prendre un taxi pour partir.

Dans son édition du 13 mars 2017, le journal “Les Echos“, avait soulevé ce gros lièvre de présumé viol somme toute embarrassante. L’affaire est d’autant plus surréaliste que le patron de “Wari” (système de transfert d’argent) s’est dit disposé à casser sa tirelire, afin que cette affaire de viol soit rangée dans les tiroirs décatis de l’oubli.

ADVERTISEMENT

"Je suis disposé à payer pour étouffer ce dossier de viol", avait déclaré kabirou Mbodj qui avait refusé de se plier. Mais finalement, il avait accepté de payer de casquer pour que cette affaire de viol appartienne à l’histoire ancienne. Même si, quelque part, le même Kabirou Mbodj parle de complot. Pour la défense, le patron de Wari a soutenu que jamais sa nièce et son amie ne sont venues à son appartement. Selon lui, il était avec son ami I. Guèye jusqu’à 3 heures et il est rentré se coucher, puisqu’il avait un avion à prendre le lendemain. Kabirou Mbodj estime qu’il s’agit d’un complot mené à son encontre, non sans produire un procès verbal d’huissier, un sms qu’aurait envoyé B. Ndoye, qui lui dit avoir « capté un complot contre lui ».

Pis, ce n’est pas uniquement sa parole contre celle de la présumée victime. Au motif que le journal renseigne sur le témoignage accablant de B. Ndoye. Qui, comme pour ne rien arranger de la lourde charge infligée contre Kabirou Mbodj, a enfoncé le clou. Ce, quand il a été auditionné par les enquêteurs de la Division des investigations criminelles.

Le string rouge déchiré, partiellement, et la robe multicolore versés au dossier

Quant à la présumée victime, elle refuse de lâcher l’os. Malaïka Aïssatou Cissokho a joint à son dossier un string rouge, déchiré partiellement et une robe multicolore. Quant à un ami de Kabirou Mbodj, entendu, lui aussi, par les enquêteurs, il explique que le patron de “Tigo” n’est plus marié, depuis belle lurette.

La présumée victime ayant fini de confirmer sa plainte avec constitution de partie civile et le Procureur de la République, ayant filé cette scabreuse affaire au juge d’instruction, celui-ci devra décider de la conduite à tenir. Pour inquiéter Kabirou Mbodj ou le blanchir.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

ADVERTISEMENT