Le Gamou célébré le 8 octobre (CONACOC)

Après deux ans de suspension en raison du Covid, le Gamou sera célébré dans la nuit du samedi 8 octobre 2022, a annoncé la commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC).

Serigne Mbaye Sy Mansour

La CONACOC qui dit avoir recueilli toutes les informations venant de ses représentants qui sont dans les différentes localités du pays, notamment dans les foyer religieux et après de larges concertations en son sein, déclare : » que le croissant lunaire n’a pas été aperçu dans aucune localité du pays. Par conséquent le mercredi 28 septembre 2022, sera le premier jour du mois lunaire Rab Al Awal.

Et pour la réussite du Mawlid, les autorités religieuses et administratives ont pris des engagements fermes devant la forte délégation du Khalife général des Tidianes, composée de membres de la famille de Seydil Hadji Malick Sy (Rta) et d’autorités du Comité d’organisation au service du khalife Ababacar Sy (Coskas), conduite par Serigne Moustapha Sy Al Amine. Laquelle délégation s’est entretenue avec les autorités administratives compétentes, des modalités de préparation de ce grand évènement religieux qui va coïncider avec le centième anniversaire de la disparition de Cheikh Al Seydi El Hadji Malick Sy (Rta).

Au cours de leurs échanges, les différentes parties sont intervenues sur les principaux axes susceptibles de garantir le bon déroulement de l’évènement, autour de la couverture sanitaire, de l’hygiène, du volet infrastructure, de la Senelec, de l’eau, l’assainissement, entre autres. Le chef de l’exécutif régional, qui a bon espoir que toutes les conditions seront réunies, dit être déjà sûr que «les mesures idoines seront prises pour une bonne organisation de l’évènement religieux, conformément aux instructions des hautes autorités étatiques».

Plusieurs arrêtés contre les occupations anarchiques

Ainsi, après deux années de suspension des activités de la Hadara Malikiya de Tivaouane, la célébration du Gamou 2022, suite à la tenue de la 92ème édition de la Ziarra générale de la cité de Mawlana Cheikhal Hadji Malick Sy (1930-2022), le dimanche 13 mars 2022, marquant le début de la reprise des grands événements religieux de la capitale de la Tidianiyya, sera sans doute marquée par une présence massive de fidèles venant de tous les contrées du pays et de l’étranger.

ADVERTISEMENT

«Un dispositif médical sera mis en place par les autorités sanitaires et administratives, accompagnées par la commission médicale du comité d’organisation, pour la prise en charge des pèlerins», rassure déjà le Gouverneur Mbengue, qui a passé en revue les différents axes de l’organisation du Mawlid. Selon lui, «l’aspect sécurité, qui concerne les différents axes menant vers Tivaouane, sera assuré par la gendarmerie.

Les éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) de la Police nationale seront à l’intérieur de la cité religieuse. Les sapeurs-pompiers veilleront au secours des pèlerins, entre autres tâches. Les éléments de la Senelec, de la Sen’Eau, du Service d’hygiène, de l’Office national de l’assainissement, prendront toutes les dispositions pour un bon déroulement de l’évènement religieux». Sur la lutte contre les occupations anarchiques, Alioune Badara Mbengue promet de prendre «plusieurs arrêtés contre ce mal à l’intérieur de la ville sainte».

Sur le plan sanitaire, une campagne de sensibilisation sur le Covid-19 sera largement menée dans la cité religieuse où, déjà par rapport au volet «commerce», les services techniques compétents sont en train de prendre toutes les dispositions pour «anticiper sur l’approvisionnement de la ville de Maodo en denrées alimentaires de première nécessité, en qualité et en quantité». Aussi, il sera mis à la disposition du comité d’organisation, 75 camions hydrocureurs et 50 toilettes mobiles au profit des pèlerins.

D’importantes mesures prises par les différents services techniques de l’Etat

Les autorités étatiques et religieuses, ainsi que toutes les parties prenantes du comité d’organisation, faisant le point sur les dispositions prises pour la bonne tenue du Mawlid, d’espérer que d’«importantes mesures seront prises par les différents services techniques de l’Etat», que «les chefs de service s’emploieront à satisfaire toutes les doléances liées à la santé, la sécurité, l’eau, l’électricité, l’assainissement, l’hygiène, entre autres besoins qui concourent à participer à la réussite de cet événement phare de l’agenda religieux et socioculturel du Sénégal».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

ADVERTISEMENT