Le maçon frappe sa femme qui s’agrippe à ses parties intimes

M. Ndiaye, un maçon polygame domicilié à Joal a été déféré au parquet de Mbour pour coups et blessures volontaires et violences conjugales.. Accusé d’avoir frappé sa « nirael » (deuxième femme), il a avoué les faits, arguant que celle-ci s’était agrippée à ses parties intimes.

Scène de ménage

La vie de couple du maçon, Mor Ndiaye et de son épouse Aïssatou Ndiaye battait de l'aile depuis le retour au domicile conjugal, de la première femme du maçon, divorcée avec celui-ci il y a quelques années. D'après le récit de L'OBSERVATEUR, jeudi passé, aux environs de 19 heures, de retour du quai de pêche de Joal où elle s’active à la transformation des produits halieutiques, Aïssatou Ndiaye décide de corriger son enfant de 5 ans qui ne cesse de pleurer.

Une décision de la dame qui, depuis un certain temps, ne manque jamais l’occasion de se donner en spectacle avec son mari, est vite contrecarrée par ce dernier. Seulement, ne pouvant point supporter les agissements et autres insanités que sa deuxième épouse profère à l’endroit de son enfant et qu’il considère comme de la provocation, le maçon Mor Ndiaye se met dans tous ses états.

Et sans hésiter, il gifle sévèrement son épouse. Suffisant pour qu’une violente bataille éclate entre le couple Ndiaye. Et Mor Ndiaye renoue très rapidement avec ses vieilles habitudes. Comme à l’accoutumée, il s’attaque à sa deuxième femme qu’il bastonne sauvagement.

Visiblement atteinte par la force de frappe et les violents coups de poing que lui inflige son mari, Aïssatou Ndiaye, dans le souci de sauver sa vie, s’agrippe, à son tour, aux parties intimes de celui-ci. Ce dernier n’a dû son salut qu’à l’intervention des voisins du quartier qui les séparent.

Avant de conduire nuitamment la dame, le visage complètement ensanglanté au centre de santé de Joal. Munie d’un certificat médical d’incapacité temporaire de travail (Itt) de huit (8) jours, Aïssatou Ndiaye, qui ne parle plus le même langage avec son homme depuis que ce dernier s’est remarié avec sa première épouse, se rend dès le lendemain matin à la brigade de gendarmerie de Joal où elle narre toute sa mésaventure au commandant Sy. Avant de porter plainte contre son mari.

ADVERTISEMENT

Face aux enquêteurs, elle confie aux pandores que depuis le retour de sa coépouse qui est, selon elle, à l’origine de tout son malheur, son mari la bastonne presque tous les jours comme un animal. Interpellé par les gendarmes, Mor Ndiaye reconnaît les faits qui lui sont reprochés.

Mais, il tente cependant de se défendre en expliquant aux enquêteurs le mobile de son acte. A en croire le maçon, c’est plutôt sa deuxième femme, Aïssatou Ndiaye qui a fini de transformer son domicile familial en une arène de lutte. Parce que tout simplement, elle ne digère guère son remariage avec sa première femme, revenue à la maison.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Euro 2024 : l'Espagne, 2e pays qualifié

Euro 2024 : l'Espagne, 2e pays qualifié

Hajj 2024 : un 5e pèlerin sénégalais décède

Hajj 2024 : un 5e pèlerin sénégalais décède

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Déjeuner à l'Elysée : ce que  Diomaye et Macron se sont dit

Déjeuner à l'Elysée : ce que Diomaye et Macron se sont dit

Transfert d'argent : Wave et OM menacés

Transfert d'argent : Wave et OM menacés

Classement Fifa : le Sénégal chute

Classement Fifa : le Sénégal chute

Kaffrine: un étudiant égorge sa nièce de 2 ans

Kaffrine: un étudiant égorge sa nièce de 2 ans

Souveraineté vaccinale : le plaidoyer de Diomaye devant l'Europe

Souveraineté vaccinale : le plaidoyer de Diomaye devant l'Europe

ADVERTISEMENT