Les contradictions d'Adji [Opinion du Contributeur]

Adji Raby Sarr s'est donc rendue encore chez le Doyen des juges, pour encore parler de l'affaire, son affaire qui l'oppose à Ousmane Sonko. Le leader de Pastef n'y était pas cette fois-ci. Cette fille qui l'accuse de viols avec violences, s'occupait plutôt d’une autre affaire dans l'affaire. Il était question d'authentifier des enregistrements audiovisuels qui alimentent la chronique.

Adji Sarr | Le Monde

Jusqu'ici, on disait qu'Adji aurait enregistré ou cité des personnalités qui viendraient lui rendre visite dans un appartement strictement surveillé par des forces de l’ordre… de l’État. Depuis hier, si l’on se fie aux informations d’au moins deux journaux de la place, reprises par beaucoup de sites, commentées « nombreusement » sur les réseaux sociaux, le conditionnel n’est plus de mise.

En termes clairs et nets, Adji Raby Sarr a reconnu avoir été l’auteure des fameux enregistrements. Mais pour elle, rapportent nos confrères, cette pratique n’était qu’un moyen pour « piéger » son guide religieux. MC Niasse manifestement à la page, avait pris le soin de garder jalousement toutes les conversations entre lui et sa « talibé » si particulière, attendant avec impatience un « jour nouveau » pour les livrer à qui de droit. Le juge Maham Diallo qui a donc reçu tous les documents, voulait sans doute y voir plus clair. Il a dû voir flou.

En parlant de « piège », l’accusatrice sort des arguments tirés par ses cheveux… « naturels ». Car, citer des personnalités publiques, les vilipender, les diffamer, les livrer avant de se raviser de manière si maladroite, relève de la légèreté voire de l’idiotie. Accuser son marabout de vouloir lui soutirer de l’argent en profitant de sa position inconfortable pour lui proposer un mariage, c’est aller trop loin dans un pays où le chef religieux est vénéré et honoré.

Cette trouvaille d’Adji Sarr va la discréditer davantage aux yeux d’une opinion qui, en grande partie, a enterré la thèse du viol vu les nombreux rebondissements. Adji Sarr est face à ses propres contradictions. Elle est en train de s’enfoncer avec ses derniers soutiens.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Haj 2024 : un quota de 12860 pèlerins, le package fixé à 4.300.000 FCFA

Haj 2024 : un quota de 12860 pèlerins, le package fixé à 4.300.000 FCFA

ADVERTISEMENT