Litige foncier à Mbour : un Asp et sa mère mis en prison !

une rocambolesque histoire d’escroquerie foncière d’un montant de 13 millions secoue le quartier Grand Mbour d'après L'As quotidien. La Division des investigations criminelles (DIC) qui a hérité du dossier a interpellé trois personnes dont un agent de sécurité de proximité (Asp) et sa mère.

arrestation

Agent de sécurité de proximité (Asp) habitant Mbour, B. Faye, sa mère Nd. M.Diouf âgée de 65 ans actrice sociale et M. Mbodj commerçant habitant Kaolack croupissent actuellement en prison pour escroquerie au foncier portant sur la somme de 13 millions. Les faits remontent en 2021. Voulant acquérir une parcelle à usage d’habitation, Niang s’en est alors ouvert à la dame Nd. M. Diouf.

Cette dernière lui confie alors que son fils B. Faye disposait d’un terrain d’une superficie de 400 mètres carrés au quartier Grand Mbour qu’il cède à 15 millions. Après marchandage, les deux parties tombent d’accord sur la somme de 11 millions FCFA. Sur ce, H. Niang verse l’argent en deux tranches à la dame devant le nommé B. Faye qui lui délivre un acte de vente.

Il promet de lui donner les documents administratifs dans une semaine. Cependant, à date échue, B. Faye n’a pas remis le document administratif à Niang. Mieux, sa mère Nd. M. Diouf etle commerçant M. Mbodj ont réclamé et obtenu de H. Niang la somme de deux millions pour les frais de dossiers. Las d’attendre les documents administratifs, la victime mène des investigations pour y voir un peu plus clair. Il se rend compte que le terrain en question appartenait au fils de feu M. Barro.

H. Niang comprit alors qu’il avait affaire à une bande d’escrocs organisée. Sans tarder, il se rend alors à la Division des investigations criminelles (DIC) pour porter plainte contre B. Faye, Nd. M. Diouf et M. Mbodj pour escroquerie. Devant les enquêteurs, les mis en cause ont tenté de s’expliquer sans convaincre les hommes du Commissaire Adramé Sarr.

Ce qui va motiver leur garde à vue. Lors de sa seconde interrogation, B. Faye a déclaré avoir acquis le terrain depuis 2000 auprès d’un défunt maire de Mbour. Quant à M. Mbodj, il a reconnu avoir reçu de B. Faye un montant d’un million. Mais Nd. M.Diouf a nié avoir reçu de l’argent de la part de H.Niang. Au terme de leur garde à vue, le trio est déféré au parquet pour escroquerie au foncier.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT