L'ONU soutient un migrant sénégalais mineur détenu dans une prison pour adultes

Les autorités des îles Canaries ont été critiquées concernant la détention d'un jeune migrant sénégalais dans une prison pour adultes. Un comité de l'ONU estime que le jeune aurait dû bénéficier du doute et être traité comme un mineur.

Illustration Un migrant à bord de l'Open Arms au même moment que Mamadou Samake, lorsque le navire avait été bloqué au large de Lampedusa par les autorités italiennes Photo EPAFransisco Gentico

Le Comité des droits de l'enfant de l'ONU a demandé à l'Espagne de veiller à ce qu'un mineur sénégalais soit retiré de la détention pour adultes, où il a passé 81 jours. L'adolescent du nom de B. C. est accusé d'avoir piloté un bateau de migrants vers les îles Canaries et fait face à des accusations de facilitation de l'immigration irrégulière. Il a été arrêté le depuis le 21 décembre 2023 et est désormais détenu à la prison de Gran Canaria avec des détenus adultes, renseigne Info Migrant.

L’adolescent possède un acte de naissance délivré au Sénégal, qui montre qu'il est âgé de 17 ans. Cependant, l'Espagne, s'appuyant sur des examens médicaux effectués en mi-février, a estimé qu'il avait entre 16,51 et 19,9 ans, et "probablement 18,2 ans".

Un autre adolescent sénégalais, connu sous le nom d'AG, qui a déclaré avoir 15 ans, a été déclaré mineur sur la base du test d'âge et transféré dans un centre de détention pour mineurs.

L'ONU affirme que lorsque l'âge d'un éventuel mineur est incertain, la personne doit avoir le bénéfice du doute et doit être traitée comme un enfant. L'avis publié cette semaine par le Comité, consulté par l'agence de presse EFE , indique que les autorités espagnoles n'ont pas accordé à BC ses droits en vertu de la Convention internationale relative aux droits de l'enfant.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT