Mame Mbaye Niang a envoyé sa mémoire réponse à Ousmane Sonko

Mame Mbaye Niang réplique, dans un document de 34 pages, à Ousmane Sonko qui l'avait envoyé un huissier de justice pour le dépôt d’un recours en cassation dans l'affaire Prodac.

Mame-Mbaye-Niang-traite-Sonko-de-fuyard

Après avoir saisi la Cour suprême d’un recours en cassation dans l’affaire de diffamation, la défense d’Ousmane Sonko avait signifié son pourvoi à Mame Mbaye Niang.

C’est par huissier de justice que le ministre du Tourisme a reçu la signification aux fins de pourvoi. Ainsi, conformément à la procédure, Mame Mbaye Niang dispose d’un délai d’un mois pour produire son mémoire en défense dans le cadre de l’affaire de diffamation.

Mame Mbaye Niang ont envoyé leur mémoire-réponse. Il s’agit d’un document de 34 pages, contre 35 pour la défense, selon Les Échos, qui donne l’information. Le journal précise que c’est jeudi dernier que Me Baboucar Cissé et Cie, chargés de la défense des intérêts du ministre du Tourisme, ont déposé leur réplique aux conseils du président de Pastef.

La même source signale que la partie civile disposait d’un mois pour faire parvenir son mémoire. S’ils l’ont déposé au bout de six jours, interprète Les Échos, c’est pour contrer la stratégie du camp adverse qui, manifestement, cherche à faire tirer la procédure en longueur.

En effet, les avocats de Ousmane Sonko ont attendu le dernier jour du délai imparti pour déposer leur requête. Il appartient maintenant au parquet général de faire ses réquisitions avant d’enrôler le dossier. Entretemps, le dossier effectuera une escale au service de documentation de la Cour suprême et le rapporteur déposera ses conclusions.

ADVERTISEMENT

Le 08 mai 2023, la Cour d’Appel de Dakar a condamné Ousmane Sonko à une peine de six mois (06) avec sursis pour injures publiques et diffamation. Avec ce verdict, le tribunal a confirmé par ailleurs, le montant des dommages et intérêts en première instance. Lors de son réquisitoire, le Procureur général Bakhoum a requis deux ans de prison dont un ferme contre Sonko.

Le leader des Patriotes Africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) a été condamné à deux mois de prison avec sursis et à verser 200 millions de francs CFA à Mame Mbaye Niang au titre des dommages et intérêts.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT