'Mancabou a violemment cogné le mur…' selon le procureur de la République

Le procureur de la République a fait face à la presse, jeudi 14 juillet 2022, pour s'exprimer sur le décès de François Mancabou. À en croire Amady Diouf, cet ancien garde du corps de Cheikh Tidiane Gadio et supposé élément de la « Force spéciale » a violemment cogné le mur et les grilles de la cellule de détention sans qu'on ne sache ses motivations.

Amady-Diouf

Dès l'entame de son propos, M. Diouf a rappelé que Mancabou a été interpellé dans le cadre de l’enquête conduite par la sureté urbaine pour des faits « d’actes de terrorisme et d’atteinte à la sureté de l’Etat ». Il a été arrêté le 17 juin à 7 heures à son domicile. Une arme à feu de type Walter calibre 22 avec des munitions ont été découvert sur lui.

D’après le représentant du ministère public, le rôle de Mancabou dans cette affaire dite "Force spéciale" est de « développer des stratégies d’attaque et de harcèlement contre les forces de sécurité lors des manifestations qui étaient envisagées à l’époque ».

Concernant l’arme à feu, il a soutenu que le défunt ne disposait pas d’une autorisation régulière, car ce dont il détenait était frappée de caducité depuis 15 ans. Il a noté que les 10 autres mis en cause ont été déférés et inculpés sur la base de charge réelle de « complot contre l’autorité de l’Etat, association de malfaiteur, détention d’armes en rapport avec une entreprise terroriste, financement du terrorisme… » Si François Mancabou n’a ni été inculpé ni déféré, Amady Diouf a fait savoir que son état de santé ne le permettait pas.

ADVERTISEMENT

Le procureur qui faisait face à la presse, a déclaré que « contrairement aux autres suspects qui avaient gardé le calme et la sérénité durant la phase de garde à vue, M. Mancabou a violemment cogné le mur et les grilles de la cellule de détention sans qu’ils ne sachent réellement ses motivations profondes ».

« À ce propos, je dois dire que les enquêteurs disposent d’images vidéo de 13 minutes qui seront versées dans la poursuite… Aussitôt informé du décès de Mancabou, j’ai donné des instructions à la Division des investigations criminelles d’ouvrir une enquête diligente, exhaustive et rigoureuse afin de déterminer les causes et les circonstances exactes du décès. Dans cette perspective, je dois vous annoncer qu’une autopsie a été ordonnée par le ministère public », a-t-il informé.

En sus, l’hôpital Principal de Dakar où le défunt était interné, a évoqué une « mort accidentelle » dans un avis de décès signé par un médecin. Alors que la famille du défunt conteste et soutient qu’il a été « torturé » et « brutalisé » par la police.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

ADVERTISEMENT