Mbour : un prof d'EPS abuse de son élève de 14 ans sur instruction d'un charlatan !

Les faits dignes d’un film horreur se sont déroulés à Mbour d’après « Les Échos » qui donne l’information.

Viol d'un garçon illustration

Le professeur d'éducation physique Pape Ciré Sall, 43 ans, a été jugé ce vendredi à la barre de la Chambre criminelle de Mbour pour acte contre-nature et pédophilie sur son élève de 14 ans.

Le pot aux roses a été découvert par la grande sœur de la victime. O. H. Kane avait découvert des messages à caractère obscène et sexuel qu'un nommé M. Sall envoyait à son jeune frère de 14 ans. Ce dernier l'appelait "Mon bébé, mon amour". L'élève lui balançait "Avec ton gros sexe". O. H. Kane s'en ouvre à sa grande sœur, professeure d'espagnol. Pressé de questions par ses ainées, A. Kane finit par narrer sa mésaventure avec son professeur.

"Je suis tombée des nues. Je n'ai pas dormi de la nuit. Quand j'ai découvert que c'était Pape Ciré Sall la personne en question, je n'arrivais plus à marcher. C'est alors que j'ai déposé une plainte. Face aux enquêteurs, Pape Ciré Sall m'a clairement assuré que s'il savait que la victime était mon petit frère, il ne l'aurait jamais touché. Il a avoué son horrible attitude envers mon frère et m'a même dit qu'on aurait dû régler le problème à l'amiable".

Interpellé par le juge sur les faits, A. Kane a balancé tout go : "Daff ma done violé (il me violait)." Après chaque viol, il lui donnait 500 F CFA. "Notre premier rapport a eu lieu à côté du restaurant Chez Barry, près de la station Shell, vers 16-17 h. Il m'a assuré qu'il organisait une fête avec d'autres élèves. Je me suis rendu dans la maison où la fête devait se tenir. Il m'a emmené dans une chambre et m'a assuré que les autres invités allaient nous rejoindre bientôt. Il a commencé à me caresser, j'ai tenté de m'enfuir, mais il m'a retenu et m'a jeté sur le lit. Il a alors abusé de moi. Il m'a remis 500 F CFA pour que je rentre chez moi", explique A. Kane, qui est le fils d'un imam bien connu à Mbour.

Le juge lui demande alors pourquoi il est reparti voir son professeur à quatre reprises. "Il a menacé de rabaisser mes notes, même auprès des autres professeurs. J'ai pris peur et j'y suis retourné", explique la victime.

ADVERTISEMENT

Interrogé par les éléments enquêteurs, Pape Ciré Sall avait assuré avoir agi sur recommandation de son marabout Fodé Faty. Ce dernier lui avait suggéré d’entretenir des rapports sexuels avec de jeunes garçons pour soigner son problème de stérilité. Pourtant, le professeur est marié et père d'une fille. Il assure qu'il avait l'habitude de laisser son portable à son élève pour qui il avait beaucoup d'affection. Il a aussi dit aux juges que le jeune A. Kane envoyait des messages coquins et obscènes à d'autres personnes.

Il a abusé de l'élève A. Kane à quatre reprises. Les trois premières fois, c'était dans la chambre de son ami Talla Fall. La dernière fois, c'était dans sa maison en chantier, à Malicounda. Les avocats de la partie civile ont réclamé 10 millions F CFA pour causes et préjudices subis par le petit A. Kane.

Pour la défense, les faits qui sont imputés à leur client n'existent pas. Maitre Ciré Clédor Ly et ses confrères estiment que les faits ne sont pas établis, parce qu'ils ne sont pas prouvés. "On lui prête des déclarations qu'il n'a pas tenues. Les messages ne peuvent pas être des éléments de preuve. On a signé à sa place pour lui faire porter le chapeau", ont défendu les trois avocats du professeur. Pape Ciré Sall sera fixé sur son sort le 19 janvier 2024.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

ADVERTISEMENT