Oncle de Birame Soulèye Diop égorgé : son menton a été emporté

Assane Diop, l’oncle de Birame Souleye Diop, n'a pas seulement été égorgé, mais son menton a été aussi emporté. S'agit-il d'un sacrifice ?

Birame Souleye Diop - Coordonnateur de PASTEF

Après la Sogas, ex Seras, où un dépeceur a été égorgé, à Thiaroye où un pêcheur a tranché la gorge d'un jeune de 18 ans, un drame similaire secoue le quartier de Takhikao à Thiès. Les faits ont eu lieu dans la nuit du vendredi 26 janvier à samedi 27 janvier 2023. Assane Diop, un gardien âgé de 65 ans, a été retrouvé mort dans son lieu de travail, victime d’un acte de violence extrême. Selon les informations rapportées, la victime a été égorgée et a subi de multiples blessures par arme blanche sur le corps et la tête.

Assane a reçu, par surprise, la visite de malfaiteurs. Ces derniers n'y seraient pas pour dépouiller les magasins, parce qu'aucun cambriolage n'a été jusque-là signalé, mais uniquement pour attenter à la vie de ce père de famille, rapporte des sources de L'OBS. "Ils l'ont surpris sur son poste de travail et l'ont sauvagement assassiné avant de couper et emporter son menton", confie un membre de la famille.

C'est une commerçante qui a découvert le corps sans vie de l'oncle de Birame Souleye Diop de Pastef. "C'est aux environs de 7 h du matin que j'ai découvert son corps. J'étais accompagnée de ma fille en marchant vers ma boutique. On s'est rapprochés pour l'identifier et j'ai vu que c'est Assane, le gardien. Il était déjà mort et vidé de son sang. C'était cruel. Ce sont nos cris qui ont alerté les voisins", a témoigné la commerçante.

"Les auteurs de ce crime l'ont poignardé un peu partout sur le corps. lls lui ont écrasé la tête à coups de machette, puis égorgé". Le mobile du meurtre n'est pas encore connu. S'agit-il d'un sacrifice ou d'un règlement de compte ? Certains soupçonnent un règlement de compte au motif que des voleurs ont été arrêtés au marché Nguélaw dans le passé et qu'ils sont revenus se venger. Le corps sans vie d’Assane Diop a été transporté au Centre hospitalier régional de Thiès pour les besoins de l’enquête. Les circonstances exactes et les motifs de ce crime restent à déterminer par les autorités compétentes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

344 détenus (politiques) déjà  libres, 272 libérés prochainement

344 détenus (politiques) déjà libres, 272 libérés prochainement

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

AIBD : les chiffres du trafic aérien

AIBD : les chiffres du trafic aérien

ADVERTISEMENT