Pollution : l’air sera très mauvais à Dakar et dans les régions

Il ne sera pas agréable de respirer l’air de la région de Dakar durant les prochaines 48 heures.

Dakar connait souvent des pics de pollution avec une forte concentration de particules dans l'air

Une couche de poussière dense avec de vents forts est annoncée en zone côtières. L'alerte est donnée par l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie. Cette réduction des visibilités qui touchera également le littoral, est étroitement liée à la "densité de la poussière qui dégrade à son tour la qualité de l’air."

"La qualité de l'air à Dakar est très mauvaise pour la journée du 13 février avec des concentrations de particules (PM10) qui dépassent 500 microgrammes par mètre cube dans l’air ambiant. Un indice de la qualité de l’air rouge (très mauvais) est prévu pour les prochaines 48 heures", lit-on dans le bulletin alerte de l'ANCIM.

L'Agence chargée de la météo de prévenir qu'il existe un " risque sanitaire « élevé » pour les personnes particulièrement sensibles (les personnes souffrant de maladies respiratoires, jeunes enfants et personnes âgées). "Au vu du degré d’exposition aux concentrations élevées de particules, il est conseillé de "ne pas trop s’exposer à l’air ambiant et d’éviter les activités sportives intenses à l’extérieur", recommande l'ANACIM.

Saint-Louis, Louga, Thiès, Diourbel, Kaolack et Fatick (aussi) exposées

Et, selon l’Anacim, les régions de Saint-Louis, Louga, Dakar, Thiès, Diourbel, Kaolack et Fatick sont les plus exposées à cette poussière même si les localités Est du pays ne seront pas en reste avec une exposition moyenne à ce phénomène obscurcissant. Cette couche de poussière, qui a envahi le ciel sénégalais et qui rend le temps un plus complexe, provient de la Mauritanie.

ADVERTISEMENT

«A l’origine de ce phénomène obscurcissant, détaille Pape Ngor Ndiaye, chef du Service prévisions et réduction des risques à Anacim, des coups de vents forts depuis le désert du Sahara ont soulevé beaucoup de particules de sable et les ont transportées vers le territoire national sénégalais». Selon les prévisions de l’Anacim, la poussière va se poursuivre encore dans la journée d’aujourd’hui. M. Ndiaye : «La fraîcheur perdurera un peu plus que la poussière qui s’estompera progressivement à partir de mercredi 15 février 2023. Quant au temps frais, il continuera à se faire ressentir sur le pays, notamment au niveau du littoral».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

ADVERTISEMENT